Aux Etats-Unis, la FDA s’apprête à bannir les e-cigarettes aromatisées

Les cigarettes électroniques aromatisées connaissent un énorme succès aux États-Unis, surtout auprès des jeunes, au grand dam des autorités américaines. D’après les agences de santés américaines, ces e-cigarettes aromatisées seraient à l’origine de graves maladies pulmonaires. En décembre 2019, l’État de New York a pris une mesure radicale à l’encontre de ces produits en interdisant leur vente au détail.

Le 02 janvier 2020, la Food and Drug Administration (FDA) a annoncé qu’elle allait également interdire la vente de la plupart des e-cigarettes aromatisées aux USA à compter de février 2020.

Toutefois, cette interdiction ne concernera pas tous les arômes annoncés en septembre 2019.

Le menthol et les vapoteuses à réservoirs épargnés

En septembre 2019, Donald Trump s’était exprimé au sujet de ces e-cigarettes et avait évoqué leur interdiction sur le territoire américain en raison des graves problèmes de santé qu’elles pouvaient causer. « Beaucoup de gens pensent que le vapotage est formidable. Cela n’a rien de formidable, cela crée de nombreux problèmes. » a-t-il déclaré.

Suite aux déclarations du Chef d’État, les acteurs de la filière du tabac et du vapotage se sont mobilisés pour que l’administration Trump adopte une loi plus flexible à l’encontre des e-cigarettes aromatisées. Au final, l’interdiction ne touchera que les cartouches aux arômes autres que tabac et menthol. Les vapoteuses utilisant des réservoirs seront également épargnées par cette mesure.

Une mesure qui vise à protéger les jeunes

Cette mesure vise à protéger les jeunes des effets de l’utilisation des e-cigarettes aromatisées. Mark Levine, conseiller municipal de l’État de New York, a indiqué il y a quelques mois de cela qu’un élève de secondaire sur cinq aurait déjà touché à ce genre de produits. Il faut dire que ces cigarettes ont connu un énorme succès auprès des jeunes depuis l’apparition des arômes fruités, mentholées et sucrées. D’après lui, environ 5 millions d’adolescents aux États-Unis « sont emprisonnés dans une dépendance à la nicotine. »

En fin décembre 2019, le Congrès américain avait adopté une loi stipulant que seules les personnes âgées de 21 ans et plus pouvaient acheter légalement des produits de vapotage. Auparavant, l’âge légal pour acheter ce type de produits était de 18 ans.

Cette loi entrera en vigueur après l’été 2020.

Mots-clés e-cigaretteFDA