Aux Etats-Unis, les livreurs Amazon cachent des téléphones dans les arbres pour gagner plus

Afin d’obtenir plus courses et gagner ainsi plus de commissions, des chauffeurs-livreurs d’Amazon dissimulent des smartphones dans des arbres. Une pratique que certains confrères n’ont pas manqué de dénoncer.

Dans un contexte de crise socio-économique engendré par la pandémie, tous les moyens sont bons pour gagner quelques dollars supplémentaires. Aux États-Unis, des coursiers d’Amazon n’hésitent pas ainsi à adopter des tactiques pour le moins étranges afin de duper les algorithmes de la société et prendre l’avantage sur leurs collègues.

Crédits Pixabay

Comme le rapporte Bloomberg, dans la ville de Chicago, un phénomène insolite a été observé près des entrepôts de livraison d’Amazon et des magasins Whole Foods. Rappelons que le géant américain a acquis cette célèbre chaîne de magasins de distribution de produits alimentaires biologiques en 2017. En découlaient des besoins récurrents en livreurs pour assurer la livraison des produits achetés par les internautes.

Pour traiter rapidement les commandes, Amazon a instauré un système automatisé de répartition des livraisons. Malheureusement, des livreurs sans scrupules en profitent pour prendre frauduleusement l’avantage sur leurs pairs.

Premier notifié, premier payé

Pour faire parvenir à leurs destinataires les produits achetés sur Whole Foods le plus vite possible, Amazon utilise l’application Flex. Grâce aux réseaux mobiles, celle-ci est en mesure de détecter les coursiers à proximité des lieux de stockage avec une précision d’environ 6 mètres.

Plus on est proche d’un entrepôt, plus on a donc la chance d’être retenu pour une mission.

Justement, afin de tromper les algorithmes d’Amazon, certains chauffeurs-livreurs accrochent des smartphones sur des arbres alentours. Ils font ainsi croire qu’ils se trouvent dans les environs des magasins de la société, alors que ce n’est pas du tout le cas. En faisait cela, ils sont sûrs d’être avertis des courses à réaliser avant leurs collègues. Certes, ils n’auront que quelques secondes d’avance sur ces derniers, mais cette technique leur permet d’augmenter leurs revenus.

Une pratique à laquelle Amazon n’a pas encore réagi  

Face à ces agissements, certains coursiers se sont plaints auprès d’Amazon. Ils demandent à la firme de prendre des mesures pour stopper cette pratique qu’ils jugent néfaste au bon fonctionnement du système de répartition des tâches.

De son côté, le géant du e-commerce ne semble pas vouloir se précipiter à mettre en œuvre des solutions. En fait, plus les commandes sont vite livrées, plus son chiffre d’affaires augmentera. Reste à savoir si Amazon saura faire preuve d’un peu de considération envers ces livreurs qui réalisent leur travail avec honnêteté.

Mots-clés amazon