Aux Etats-Unis, un enseignant en arts a été licencié pour avoir montré des tableaux de nus à ses élèves

Mateo Rueda, professeur d’art dans une école de la ville d’Hyrum en Utah, États-Unis, a été accusé par des parents d’élève d’avoir montré de la « pornographie » à leurs enfants de 11 ans. Il s’agissait en réalité de deux cartes postales représentant chacun un tableau de femme nue très célèbre : L’Odalisque de François Boucher et Iris Tree d’Amadeo Modigliani.

Les œuvres ont été présentées aux enfants durant un cours. Mateo Rueda affirme cependant qu’il n’avait pas l’intention de montrer des peintures de nus à ses élèves. Il soutient avoir préalablement trié les œuvres qui pourraient les choquer, mais que les deux toiles ont malheureusement échappé à sa vigilance. Elles se sont donc retrouvées dans le lot à son insu.

Facepalm

Une enquête a été ouverte mais rapidement abandonnée. Le professeur d’art a quand même été suspendu par le proviseur de l’établissement, perdant ainsi son poste.

Mateo Rueda se défend

Depuis son licenciement, Mateo Rueda essaie de sauver sa carrière et son honneur face aux graves accusations portées contre lui. Interrogé par les médias, le professeur assure qu’il n’a pas volontairement inclus les toiles dans sa présentation. Il affirme aussi les avoir aussitôt retirées du lot lorsqu’il a constaté qu’elles étaient inappropriées pour des élèves de 11 ans.

« J’ai expliqué à la classe que l’art pouvait parfois mettre très mal à l’aise, qu’il fallait souvent le comprendre dans un contexte spécifique, que le corps est souvent représenté dans l’art. » s’est-il également défendu quand la mère d’un de ses élèves a affirmé dans le Herald Tribune qu’il se serait moqué de son fils qui avait été perturbé par les images de nus.

Les parents d’élèves sont partagés

Si plusieurs parents d’élèves se sont immédiatement mobilisés contre Mateo Rueda et l’ont accusé de montrer des images à caractère pornographique à leurs progénitures, d’autres ont pris sa défense. « Ma fille n’a pas été offensée par les images, mais simplement très attristée de voir son professeur dans la tourmente. » a déclaré le père d’une élève.

Les écoliers ne sont pas en reste et certains ont pris la défense de leur professeur. Selon une petite fille, interrogée par la Fox : « M. Mateo nous a prévenus qu’il y aurait peut-être des images qu’on n’aimerait pas et quelques tableaux étaient bizarres, mais les enfants riaient. »

De son côté, le professeur continue de présenter sa version des faits pour « laver sa réputation » et éviter que cette affaire ne brise sa carrière.

Mots-clés insolite