AVA, un bracelet pour doubler les chances de concevoir

AVA est un nouveau bracelet connecté disponible sur le marché français depuis le début de la semaine. Proposé à un prix de 239 €, il a été développé pour vous aider à concevoir plus facilement, et même de doubler vos chances d’avoir un enfant. En parallèle, il est aussi vendu en Allemagne, en Suisse, en Autriche, en Espagne et au Royaume-Uni.

L’idée générale est d’aider les femmes à mieux connaitre leur corps. Le dispositif sera ainsi en mesure de leur délivrer régulièrement des informations portant sur leur état général.

AVA

Avec AVA, les femmes ayant un cycle menstruel régulier pourront doubler leurs chances de concevoir.

Plus concrètement, l’appareil sera en mesure de calculer leur cycle hormonal avec précision et en temps réel. Chaque matin, à son réveil, l’utilisatrice pourra alors consulter ces informations sur son smartphone en passant par une application dédiée.

Un bracelet qui double les chances de conception

Le produit a été conçu par une start-up du même nom : AVA. Il s’agit d’une entreprise spécialisée dans les innovations en matière de reproduction et de suivi du cycle des femmes.

Le bracelet informe l’utilisatrice sur les « cinq jours les plus propices » à la conception d’un enfant. Pour cela, le dispositif prend en compte pas moins de neuf paramètres sur son état général.

Ce sont des données que l’appareil recueille pendant que la femme dort. À son réveil, AVA lui fera un compte rendu complet de la situation.

Parmi les neuf paramètres pris en compte, il y a par exemple le taux hormonal, le rythme cardiaque, les variations de température… Le bracelet mesure également la perte de chaleur et la qualité du sommeil. Par ailleurs, il renseigne sur les mouvements ou bio-impédance dont la quantité d’eau, de graisse et de muscle dans le corps.

L’efficacité reste à démontrer

D’après Pourquoi Docteur, le site spécialisé dans le domaine, l’appareil serait « à prendre avec des pincettes. » Le site explique que pour l’instant, il n’existe pas encore d’étude qui peut confirmer l’efficacité de ce produit. Toutefois, il faut admettre son utilité, rien que pour les précieuses informations qu’il offre au quotidien pour la femme.

En outre, le dispositif trouve surtout sa limite dans le fait qu’il existe de nombreuses femmes dont le cycle menstruel est irrégulier.

Léa Von Bidder a d’ailleurs confirmé que le bracelet ne peut fonctionner que pour les femmes qui ont un cycle « entre 21 et 31 jours ». La porte-parole d’AVA, un des initiateurs du projet, a tout de même précisé qu’une étude est en cours pour l’améliorer.

Mots-clés grossessesanté