Avec Fast Pair, Google veut simplifier l’appairage Bluetooth

Qui n’a jamais pesté contre le système d’appairage Bluetooth d’Android ? Longuet à souhait et nécessitant souvent des manipulations qui pourraient largement gagner en simplicité, le système tel qu’on le connait pourrait bien tirer sa révérence (du moins à moyen terme) au profit d’un certain Fast Pair. Fraîchement présenté par Google au travers d’un billet publié sur son blog, ce nouveau protocole permet de connecter un périphérique Bluetooth à son smartphone – et le tout en un clic.

Inutile d’argumenter pendant des heures pour se convaincre du potentiel de la chose, mais il faudra toutefois diluer un peu notre enthousiasme en considérant que Fast Pair n’est pour l’heure fonctionnel qu’avec une liste limitée d’appareils récents et surtout compatibles avec cette nouvelle technologie.

headphones-bluetooth-google

Google vient de lancer Fast Pair. Il s’agit d’un nouveau système permettant d’appairer en un clic un périphérique Bluetooth à son smartphone, et ça fait du bien.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, Fast Pair n’est en effet accessible qu’au travers de quelques casques audio. Il s’agit notamment des Google Pixel Buds et Libratone Q Adapt On-Ear. À noter que le casque Voyager 8200 de Plantronics devrait aussi profiter de cette fameuse techno. Malheureusement, les vieux casques et écouteurs Bluetooth pourront – en ce qui les concerne – aller gentiment se rhabiller…

Fast Pair : les serveurs de Google à la rescousse de l’utilisateur

Concrètement comment se passe l’appairage avec Fast Pair ? Eh bien de manière particulièrement simple et rapide et il suffit d’ailleurs de jeter un coup d’œil au GIF ci-dessous pour s’en apercevoir. Une fois le casque (ou le périphérique Bluetooth de manière générale) passé en mode appairage, l’usager reçoit une notification sur son smartphone. Il suffit alors de cliquer dessus pour que l’appairage s’opère en quelques secondes.

Pour parvenir à ce résultat, Google indique avoir eu recours à un nouveau protocole d’échange. Ce dernier s’exécute en arrière-plan via la norme Bluetooth Low Energy. 

Lorsque le périphérique souhaite s’appairer, il émet des paquets Fast Pair identifiés et réceptionnés par le smartphone, qui les transfert alors aux serveurs de Google. Ces derniers analysent la requête et renvoient au terminal le nom du produit en question ainsi qu’une image. Ces éléments sont alors automatiquement affichés sur l’écran du smartphone sous forme d’alerte. La suite de l’opération vous la connaissez.

Au rang des bémols précisons cependant qu’il faudra disposer d’un téléphone sous Android 6.0 minimum pour profiter de Fast Pair, il sera par ailleurs nécessaire d’activer le Bluetooth du mobile – bien évidemment – mais aussi la géolocalisation… sans que l’on nous explique vraiment pourquoi.