Avion électrique à batterie : entre le rêve et la réalité

L’idée du vol à propulsion électrique est dans l’air depuis des décennies, mais ce n’est que récemment que le projet est en passe de se concrétiser. Plus d’une douzaine de startups et d’entreprises investissent dans la conception d’avions électriques et hybrides. Les plus optimistes parient sur une mise en service de ces prototypes au cours de la prochaine décennie.

Les avions électriques auraient déjà décollé depuis longtemps si leurs batteries étaient au point, du moins en théorie. L’avion consomme une grande quantité d’énergie, ce qui nécessite des batteries trop lourdes.

Les prototypes en cours de développement ressemblent davantage à des hélicoptères faits de carbone léger qu’à des avions capables de décoller et d’atterrir verticalement.

La problématique de la densité énergétique

La densité énergétique mesure la capacité de stockage d’énergie d’un moteur ou d’une batterie. Pour que les batteries puissent faire décoller verticalement un petit avion, elles ont besoin d’une densité énergétique 5 fois supérieure à la valeur actuelle. Les plus optimistes estiment que la densité énergétique des batteries peut augmenter de 5 à 8 % par an.

Tout le monde se veut optimiste malgré tout.

Au moins 20 entreprises développent des projets de taxis aériens, y compris des constructeurs aéronautiques historiques comme Airbus ou Boeing ainsi que le géant du service VTC Uber. Presque toutes promettent des avions électriques à batterie pour qu’à l’inverse des hélicoptères et des avions de ligne, les vols ne génèrent ni bruits ni pollution.

Les premiers avions hybrides opérationnels en 2030

Les premiers petits avions hybrides ne seront pas au point avant 2030. « La technologie hybride est beaucoup plus prometteuse » que l’avion purement électrique à batterie selon Richard Aboulafia, responsable chez Teal Group, une société d’études du marché aérospatial. « La technologie hybride est un objectif beaucoup plus réaliste et il est pourrait être atteint vers 2030. »

Pour ce qui est des avions purement électriques à batterie, on n’a pas d’estimation fiable. Il faut dire que les entreprises communiquent davantage à la presse qu’elle ne progresse sur le plan technologique. Cela dit, le marché est très dynamique et une découverte scientifique peut radicalement changer la donne sur ce secteur appelé à évoluer.