Le réalisateur de Prey pense que les critiques contre l’héroïne n’ont pas compris Predator

Prey a eu droit à de bons retours de la part des amateurs du Predator. Dans ce long-métrage Disney+ sous forme de préquel, l’action se déroule 300 ans avant notre époque et suit Naru, une Comanche qui affronte la créature. Mais les critiques n’ont pas tardé à tomber comme le fait qu’une femme inexprimée puisse tenir tête au Predator.

Pourtant, la chasseuse se fait rétamer à chaque rencontre avec le Predator. Elle est même épargnée lorsqu’elle sert d’appât pour les colons puisque le monstre ne chasse que les véritables menaces. Il lui faut utiliser son intelligence pour réussir à piéger le Predator lors d’un combat littéralement inspiré de la rencontre finale du premier film de 1987.

Dan Trachtenberg, réalisateur de Prey, estime que les critiques à l’encontre de son héroïne incarnée par Amber Midthunder ont totalement oublié le Predator avec Arnold Schwarzenegger.

Lors d’une interview pour Screen Time de Radio 1 (via ScreenRant), Dan Trachtenberg explique précisément sa pensée.

Crédit : Star (Disney+)

Pour lui, il faut prendre en compte le premier film pour justifier la capacité de Naru à tenir tête au Predator.

À lire aussi : Prey : le film Predator inspiré par… Jackie Chan !

Des souvenirs qui faussent la compréhension de Prey

Si Prey reçoit de bons retours, beaucoup critiquent (à tort) qu’un premier rôle féminin soit capable de se défendre contre un Predator. Dan Trachtenberg estime qu’il s’agit d’une opinion faussée par un mauvais souvenir de la dynamique du premier film de 1987.

Il y a eu une réaction très étrange aussi. C’est presque un souvenir faussé sur la façon dont les gens se remémorent le film original. Je n’ai jamais voulu corriger cette pensée puisque cela aide le film. Prey est d’autant plus excitant qu’on se demande comment Naru va faire.

Je suis heureux que les gens pensent ainsi même si lorsque l’on se souvient plus précisément de Predator, la fin est l’endroit où Naru débute. Vous comprenez ? L’histoire se déroule là où les Comanches disposent de connaissances utilisées par Arnold Schwarzenegger. Donc.. Mais j’étais content que les gens oublient. Je pense que les gens se souviennent de Predator comme : « Des gars avec des gros flingues qui se battent contre la créature ».

Dan Trachtenberg

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.