AXA tend la main au Bitcoin

Les institutions financières traditionnelles ne sont pas favorables aux cryptomonnaies. AXA a cependant choisi d’aller à contre-courant en intégrant le Bitcoin parmi les solutions de paiement proposées à ses clients.

La pandémie de Covid-19 a considérablement favorisé la croissance des monnaies digitales. Les cryptomonnaies profitent de cette situation et suscitent un intérêt croissant. Soucieuse de proposer des offres adaptées aux besoins de ses clients, AXA s’intéresse depuis assez longtemps aux avis de ceux-ci par rapport à cette nouvelle forme de monnaie virtuelle. Une étude menée par la compagnie en 2019 sur des individus de 18 à 55 ans a ainsi révélé qu’un tiers des sondés en possédaient ou voulaient en faire l’acquisition. Ces données ont visiblement poussé le géant français de l’assurance à explorer davantage l’option des cryptomonnaies.

Crédits Pixabay

La possibilité de payer en Bitcoin devrait alors se généraliser pour l’intégralité du groupe. Toutefois, la branche suisse reste pour l’heure la seule à proposer l’alternative.

Les contrats d’assurance vie ne sont pas concernés

Tous les clients particuliers d’AXA Suisse peuvent désormais accéder à cette nouvelle option de paiement. L’alternative donne la possibilité de payer les primes d’assurance en Bitcoin. Cependant, l’assureur souligne que les paiements pour les contrats d’assurance vie ne pourront pas se faire de cette manière.

Comme d’habitude, les clients particuliers reçoivent leurs factures par courrier électronique. Les documents comportent dorénavant la nouvelle option de paiement. En choisissant celle-ci, on est automatiquement redirigés vers la plateforme facture.inapay.ch/axa. Il suffit ensuite d’indiquer son numéro de référence et valider la transaction. À noter que le paiement en Bitcoin est également accessible via MyAXA.

D’autres cryptomonnaies à venir ?

La mise en place de ce nouveau système a été effectuée en collaboration avec Bitcoin Suisse, courtier en cryptomonnaie. Cette structure a pour rôle de prendre en charge les actifs pour ensuite les convertir en francs suisses. Il est prévu que Bitcoin Suisse touche une commission de 1,75 % sur chaque transaction. Du côté des assurés, le paiement en cryptomonnaie n’occasionnera aucuns frais supplémentaires.

AXA affirme vouloir acquérir de l’expérience avec le Bitcoin avant d’accepter d’autres formes de cryptomonnaies. L’assureur continue de multiplier les tests et participe même à plusieurs initiatives liées aux cryptodevises. Sa branche suisse parraine également le Blockchain Challenge de l’Université de Bâle. Cette collaboration avec les étudiants permet d’examiner les possibilités qui s’offrent à un assureur pour tirer profit du marché des cybermonnaies.

Mots-clés bitcoin