Baidu approuve le soutien de Pékin envers les entreprises chinoises

Le gouvernement chinois est actuellement de tout cœur avec Baidu et lui montre son soutien pour que ce dernier puisse continuer à évoluer dans ses projets sur la nouvelle technologie. La firme ne cache pas sa satisfaction vis-à-vis de cela, alors que les occidentaux n’apprécient guère le soutien de Pékin aux entreprises high-tech chinoises.

Robin Li, le fondateur de Baidu a donc annoncé au cours d’une conférence de presse que le soutien de l’État est vraiment indispensable pour les entreprises privées. Il a ajouté que le gouvernement joue un rôle important dans l’économie chinoise. Son influence fait que l’environnement réglementaire et le marché s’adaptent aux caractéristiques chinoises.

Baidu Chine

Baidu s’entend très bien avec le gouvernement chinois.

La Chine est, en effet, en train d’exécuter le « China Manufacturing 2025 », un plan visant à subventionner des entreprises dans le domaine de la nouvelle technologie.

Des subventions gouvernementales

Les événements se déroulant dans l’empire du milieu inquiètent actuellement les entreprises occidentales. La Chine consacre en effet des « centaines de milliards d’euros » pour pousser le développement des secteurs clés dont l’aéronautique et la robotique. Une action qui est sur le point de fausser la concurrence selon l’Union européenne.

Robin Li a donc défendu le gouvernement et ajoute que l’État ne dépense pas autant d’argent. Il s’agit plutôt d’un petit « coups de pouce » pour aider Baidu avec ses projets sur l’IA.

Pour cela, le laboratoire de recherche de Baidu, le principal réseau social en Chine, recevra une certaine somme de la part d’une puissante agence de planification chinoise. À part cela, le gouvernement vise également à ce que le groupe ait accès à de vastes bases de données pour aller de l’avant.

Le premier moteur de recherche chinois

Le fait que Baidu ait reçu une aide venant du gouvernement n’est pas du tout étonnant. Rappelons qu’il s’agit du leader des moteurs de recherche chinois après l’éradication totale de Google dans le pays. Les autorités l’ont également soutenu depuis le début.

Tout comme son rival, Baidu procède également à la diversification de ses activités en proposant des voitures autonomes ou en explorant l’intelligence artificielle. Robin Li a donc expliqué que par peur de se faire distancer, il est normal que le gouvernement s’active pour assurer l’essor de ces secteurs.

Mots-clés baiduchine