Bains de bouche, sérum physiologique et shampooing pour bébés, des moyens pour limiter l’exposition et la propagation du Coronavirus selon ces chercheurs

Jusqu’à maintenant, malgré les mesures sanitaires déjà mises en place, le Sars-CoV-2 et la maladie qu’il provoque ne cessent de gagner du terrain. Sans oublier le fait qu’aucun traitement curatif efficace n’a été trouvé pour le moment. Et à l’approche de l’hiver, les inquiétudes grandissent chez les gens, ce qui est tout à fait compréhensible.

Selon les résultats d’une étude récemment publiée dans Journal of Medical Virology, des produits banaux, tels que les bains de bouche, les sérums physiologiques ou même les shampooings pour enfants, pourraient s’avérer nous être utiles pour lutter contre le coronavirus.

Crédits Pixabay

En effet, ces chercheurs de la Penn State University (Pennsylvanie) ont testé ces produits in vitro sur des cellules humaines infectées au HCoV-229e, un coronavirus génétiquement proche du Sars-CoV-2. Les résultats se révélant très positifs.

Notons toutefois qu’avant de confirmer l’efficacité de ces produits sur le Sars-CoV-2, le virus responsable du COVID-19, d’autres essais seront nécessaires. Mais cela n’enlève en rien l’enthousiasme des chercheurs.

Une expérience dont les résultats sont plutôt prometteurs

Avant d’aller plus loin, il faut préciser que les scientifiques ont effectué ces travaux sur des cellules cultivées en laboratoire, mais non sur des sujets humains vivants. De ce fait, sa réelle efficacité sur l’homme est encore à confirmer, même si durant ces expériences, tous les produits cités ont montré leur efficacité.

Concernant le bain de bouche, ce dernier a pu supprimer le coronavirus HCoV-229e à 99,99 % après seulement 30 secondes. Et plus le temps d’exposition dure longtemps, plus l’action du bain de bouche s’est révélée étonnante. En effet, après 1 ou 2 minutes, le produit a effacé toute trace du coronavirus dans les cellules infectées.

Le shampooing pour bébé a, quant à lui, été dilué à 1 % durant cette expérience. Et après 1 à 2 minutes de temps d’exposition des cellules infectées, la solution obtenue a éliminé au moins 99 % des virus présents, selon les chercheurs.

À lire aussi : On sait pourquoi la Covid-19 est une maladie aussi infectieuse

Un coronavirus assez similaire au Sars-CoV-2 malgré tout

Précisons que jusqu’à preuve du contraire, il n’est pas indiqué de faire l’expérience de ces produits sur vous pour vous prémunir d’une éventuelle exposition au Sars-Cov-2. Et dans aucun cas, vous ne devriez en ingérer pour traiter la maladie qu’elle cause.

D’ailleurs, les expériences réalisées ont été faites sur le HCoV-229e mais pas sur le Sars-CoV-2. De ce fait, afin de vérifier leur efficacité sur l’agent du COVID-19, d’autres essais devront encore être effectués.

Toutefois, selon les chercheurs, vu que le HCoV-229e et le Sars-CoV-2 sont assez similaires, les résultats devraient être relativement similaires. Et à titre d’information, des études allemandes ont déjà prouvé que les bains de bouche étaient capables de désactiver le Sars-CoV-2. Donc, même si des recherches supplémentaires sont nécessaires, les résultats de ces chercheurs américains sont assez encourageants.

À lire aussi : Il suffirait d’une exposition d’une minute pour attraper la Covid-19

Mots-clés Coronavirus