Banni de Tinder pour avoir posé avec un Baby Yoda photoshoppé

La série The Mandalorian a rendu Baby Yoda mondialement connu. Personne n’est resté insensible aux charmes de ce personnage. Pour preuve, il y a quelques mois, Baby Yoda a même battu les records de Funko Pop en étant la figurine la plus précommandée de tous les temps.

Plusieurs mois après sa révélation au grand public, Baby Yoda continue de déchaîner les passions. Son succès est tel, que certaines personnes n’hésitent pas à se servir de lui pour rendre leur profil sur les sites de rencontre plus attrayant. C’est notamment ce qu’a fait Carter Hambley.

Crédit photo PIXABAY

Croyant que cela allait attirer les matchs sur Tinder, ce dernier a publié une photo de lui avec un Baby Yoda photoshoppé. Malheureusement, cette photo lui a valu un bannissement de la plateforme.

Un photoshop trop parfait

Carter Hambley est un jeune comédien vivant à Chicago qui voue apparemment un culte à la saga Star Wars. Pour faire dans l’originalité, il a eu l’idée de publier une photo de lui avec un Baby Yoda qui a été visiblement photoshoppé.

Comme il le montre dans une capture d’écran publiée sur son compte Twitter, il a matché avec une jeune femme de 21 ans sur l’application de rencontre. Sans préambule, cette dernière lui a demandé où il s’était procuré cette « poupée Baby Yoda. » Il semble que le photoshop réalisé par Carter Hambley était trop parfait, car cette jeune femme n’y a vu que du feu.

À lire aussi : Tinder a une idée pour vous faire rencontrer du monde

Une discussion qui a mal tourné pour Carter Hambley

Carter Hambley lui a alors expliqué que ce n’était pas un vrai Baby Yoda, mais qu’il l’avait juste photoshoppé. Ne comprenant toujours pas, la jeune femme a insisté en lui demandant : « Non, pas la photo. Je veux dire, la poupée Yoda. »

Voyant qu’il ne se faisait pas comprendre, Carter Hambley lui a réexpliqué les choses de façon plus claire :

« Oui, ce n’est pas une poupée, malheureusement ! Mais peu importe ! »

Choquée, la jeune femme l’a alors accusé d’être un imposteur qui utilise de fausses images sur son profil.

« Alors… Tu viens juste de mettre une fausse image sur ton profil ? C’est la définition du catfishing. Tu es un menteur et un tricheur et je vais te signaler pour t’empêcher de tromper d’autres personnes avec tes petites combines », lui a-t-elle écrit.

Après avoir été banni de Tinder, Carter Hambley a partagé son expérience sur Twitter en déclarant qu’il « haïssait » cette application.

À lire aussi : Quand un développeur confie son compte Tinder à un bot

Mots-clés tinder