Pokémon Go : Niantic a levé quelques bannissements

Niantic, le studio derrière Pokémon Go, ne plaisante pas avec les tricheurs. Du tout, même. Il s’est en effet lancé dans une véritable chasse aux sorcières un peu plus tôt dans le mois et il a fermé le compte de plusieurs joueurs après les avoir pris la main dans le sac. Il faut croire qu’il a eu la main un peu trop lourde puisqu’il a décidé de lever certains de ces bannissements.

Avant d’aller plus loin, sans doute est-il préférable de commencer par un bref rappel des faits.

Bannissements Pokémon Go

Niantic a décidé de revenir sur certains bannissements.

Pokémon Go est un titre un peu particulier. S’il vient se positionner dans la droite lignée de tous les autres titres de la franchise, il fait aussi la part belle à la géolocalisation et à la réalité augmentée.

Niantic aurait-il eu la main un peu trop lourde au niveau des bannissements ?

Les chasseurs de Pokémon doivent ainsi sortir de chez eux et se promener dans le vrai monde pour capturer des créatures virtuelles et remplir leur PokéDex.

Pokémon Go a rencontré un certain succès, comme chacun le sait, et le titre n’a eu besoin que de quelques semaines pour fédérer une communauté forte de plusieurs dizaines de millions de personnes. Oui, et c’est là que les problèmes ont commencé pour Niantic puisque certaines d’entre elles ont développé des services permettant de faciliter la recherche des Pokémon.

Comme des cartes interactives ou des radars, par exemple. Pire, d’autres ont carrément mis au point des programmes afin d’automatiser la chasse aux petites créatures.

Niantic a rapidement vu rouge et cela peut aisément se comprendre puisque ces outils et ces services ont la fâcheuse tendance à déséquilibrer le titre. A terme, ils représentaient donc une menace pour l’avenir de Pokémon Go. Le studio a donc pris la décision qui s’imposait et il a commencé à restreindre l’accès à ses serveurs tout en bannissant les chasseurs un peu trop portés sur les bots.

Il a été très critiqué suite à cette campagne de bannissement et cela n’a rien de surprenant car des dizaines de joueurs ont vu leur compte fermé du jour au lendemain sans le moindre avertissement. Le pire, bien sûr, c’est qu’ils n’avaient pas tous triché.

Niantic victime de son manque de communication

Fidèle à son habitude, Niantic a appliqué la politique de l’autruche et il a fait le mort en attendant que la situation se calme. Cela n’a cependant pas eu l’effet escompté et le studio a finalement décidé de communiquer un peu plus sur ces bannissements… et même d’en annuler certains.

D’après lui, la faute n’incombe pas forcément aux joueurs, mais plutôt aux applications tierces. Beaucoup de chasseurs ont pris l’habitude d’utiliser des applications tierces durant leurs balades sans se rendre compte qu’elles représentaient un risque pour eux (collecte des données) et pour le studio.

Il explique en effet dans son communiqué de presse que certains de ces outils pouvaient avoir un effet similaire à des attaques DDoS.

Afin de ne pas pénaliser les autres joueurs, Niantic a donc du réagir vite et bannir les comptes qui utilisaient ces applications. La bonne nouvelle, c’est que le studio a décidé de faire marche arrière et de lever le ban de ces utilisateurs.

Et pour ceux qui utilisaient des bots, alors ? La position du studio n’a pas changé. Il estime en effet que ces joueurs savaient parfaitement ce qu’ils faisaient et il n’a donc pas l’intention de lever leur bannissement.

C’est évidemment une bonne chose que Niantic communique un peu sur le sujet mais le mieux, ça aurait sans doute été mieux qu’il le fasse avant de bannir ses fans. Le studio a effectivement déçu une partie de sa communauté avec cette vaste campagne de bannissements.