Battery Day de Tesla : Elon Musk prévient que les nouveautés annoncées ne seront disponibles en masse qu’en 2022

Lundi 21 septembre 2020, Reuters nous rapporte que le PDG de Tesla, Elon Musk, a dévoilé plus d’informations sur l’événement “Battery Day” de l’entreprise. Plusieurs sources proches de l’entreprise ont effectivement déclaré à Reuters que le constructeur automobile cherche actuellement à mettre au point ses propres batteries.

Les analystes ont ainsi spéculé que lors de son événement “Battery Day”, Tesla révélerait ses plans pour produire ses propres cellules de batterie et conserver son avance sur les autres constructeurs automobiles comme General Motors, Volkswagen et d’autres.

Crédits Pixabay

Néanmoins, Elon Musk a pris les devants et a préféré tout de suite avertir que les technologies qui seront dévoilées lors de cet événement ne seront pas produites en masse avant 2022.

À lire aussi : XXX

Les batteries de Tesla ne seront pas pour tout de suite? 

En effet, c’est dans un post sur Twitter qu’Elon Musk a fait ces révélations. Il a déclaré que les technologies qui seront dévoilées lors de l’événement affecteront “la production à long terme, en particulier Semi, Cybertruck et Roadster, mais ce que nous annonçons n’atteindra pas une production optimale avant 2022 “.

Pourquoi l’horizon 2022 ? Eh bien le PDG estime qu’il y aura des pénuries importantes de batteries à partir de 2022. D’ailleurs, Elon Musk a fait part de son intention d’augmenter ses achats de cellules auprès de Panasonic, de LG, de CATL et éventuellement d’autres partenaires. Une déclaration d’intention qui a valu de faire monter les actions de LG et CATL.

Par contre, les actions de Tesla, elles, ont chuté de plus de 5% pour atteindre 425,50 dollars. Apparemment, les propos du dirigeant de Tesla ont semé le doute sur la capacité du constructeur automobile à produire rapidement ses propres batteries.  Néanmoins, Elon Musk explique que “la difficulté extrême de mettre à l’échelle la production de nouvelles technologies n’est pas bien comprise. C’est de 1 000 à 10 000% plus difficile que de fabriquer quelques prototypes. La machine qui fabrique la machine est beaucoup plus compliquée que la machine elle-même“.

À lire aussi : Bientôt une Tesla Model 2 à 25 000 $ ?

Tesla garde le cap

Néanmoins, il semble que les objectifs de Tesla soient déjà tout tracés.

Cette nuit, le constructeur a dévoilé son intention de développer et de produire des batteries nouvelle génération en interne. Reposant sur une toute nouvelle architecture “tabless”, ces dernières permettront à la marque de réduire les coûts de ses véhicules, pour à terme les proposer au même prix que les véhicules thermiques.

D’après Musk, cette prouesse a été rendue possible en retirant la languette de la batterie, et donc la pièce qui forme une connexion entre la cellule et ce qu’elle alimente. Mais leur coût n’est pas leur seul atout. Toujours selon le constructeur, ces batteries offriront également une capacité énergétique cinq fois supérieure à celle des batteries actuelles, avec une puissante multipliée par 6. Ce qui pourrait se traduire, à terme, par une augmentation de l’autonomie de l’ordre de 16 %.

À lire aussi : Tesla promet une batterie plus accessible et plus efficiente

Mots-clés battery daytesla