Ben Affleck pense qu’à l’avenir, les films seront majoritairement des blockbusters pour jeune public

S’exprimant sur sa vision du cinéma futur, Ben Affleck a dressé un tableau peu enthousiasmant. L’acteur et réalisateur pense ainsi qu’alors que les films vont coûter de plus en plus cher à produire, le gros de l’offre se limitera à des longs-métrages à gros budget destinés à un jeune public. Il faut croire que ce n’est pas si ce qui est déjà en train de se passer.

L’une des plus grandes tristesses au cinéma est probablement celle de ne pas avoir le choix. D’être contraint(e), si l’on se résout à passer deux heures dans une salle de cinéma, à assister à un spectacle qui n’aurait pas tellement été différent des autres proposés.

Ces dernières années, quel constat peut-on faire sur les plus importantes performances relevées au sommet du box-office mondial ? Qu’à moins de s’appeler Disney ou Marvel, quand bien même ces deux entités occupent aujourd’hui la même maison, il apparaît fort difficile de se faire une place au soleil.

Pour Ben Affleck, les films vont devenir de plus en plus coûteux

Si le cinéma actuel permet encore de profiter d’œuvres moins ambitieuses en termes de moyens techniques, celles-ci auront-elles toujours droit de cité dans dix, vingt ans ? Pour Ben Affleck, acteur, réalisateur et producteur américain qui s’est exprimé auprès d’Entertainment Weekly, le milieu est entré dans une course telle qu’il va se retrouver dans un entonnoir :

“Je pense que les films au cinéma vont devenir plus chers et plus événementiels. Ils seront surtout destinés aux jeunes, en leur donnant envie de voir la suite parce qu’ils seront à fond dans l’univers Marvel. Et il y aura probablement 40 films par an en salle, que des franchises connues, des suites et des films d’animation.”

On notera bien que Ben Affleck cible les films projetés dans les salles. Avec une consommation d’œuvres filmées qui, sur ces dernières années, s’est grandement observée sur des plates-formes de vidéo à la demande, il est possible que ce soit chez ces nouveaux visages que des productions plus intimistes trouveront une scène pour être appréciées. Et dans le même temps, on pourra continuer de voir au cinéma des réunions de super-héros ne sachant pas faire dans le concis mais qui rapporteront millions et milliards.

Source : Entertainment Weekly via Screen Rant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.