iPhone 5S : les premiers benchmarks

L’iPhone 5S n’est pas encore disponible sur le marché, c’est vrai, mais nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne et plusieurs sites américains ont ainsi eu l’insigne honneur de tester le nouveau smartphone pommé avec un peu d’avance. Les rédacteurs bossant pour CNet.com ont ainsi pu jouer avec le 5S pendant quelques jours et ils en ont profité pour tester ses performances avec plusieurs outils spécialisés, dont GeekBench 3. Et vous voulez savoir ? Si l’on en croit les résultats obtenus par le terminal, alors ce dernier serait plus puissant… qu’un Galaxy S4.

Le truc à se mettre en tête, avant d’aller plus loin, c’est que les solutions de benchmarking ne sont pas toujours aussi pertinentes qu’on pourrait le penser. Certains constructeurs ont effectivement pris l’habitude d’optimiser leurs architectures pour obtenir les scores les plus élevés possible. Moralité, ces chiffres sont à prendre avec un brin de prudence, et un peu de recul aussi.

Benchmark iPhone 5S

L’iPhone 5S serait l’un des smartphones les plus puissants du marché. Etonnant ?

On commence avec GeekBench 3. Si l’on en croit les résultats de ce test, l’iPhone 5S atteindrait un scrore de 2561.8 pour les traitements multi-coeurs, et 1412.2 pour les traitements mono coeur. Il devancerait ainsi le Moto X (1924/627) et le Galaxy S4 (1874/686). L’iPhone 5C, lui, s’en tirerait plutôt bien aussi avec des scores montant respectivement à 1275.8 et à 707.6, contre 1028 et 644 pour le HTC One.

En première position, à chaque fois

Sous SunSpider Javascript Benchmark, la tendance se confirme avec un score de 416 ms contre 726.8 ms pour l’iPhone 5C, 727.5 ms pour l’iPhone 5, 920.2 ms pour le Samsung Galaxy S4, 931 ms pour le LG G2 ou même 981.6 ms pour le HTC One. Pareil sur Mozilla Kraken où le 5S s’en sort haut la main face à ses concurrents, ou même sur Google Octane Benchmark, Browsermark 2.0 et même GLBenchmark. A chaque fois, ou presque, c’est lui qui arrive en tête d’affiche.

Mais le 5S est-il vraiment plus puissant que tous les autres terminaux du marché ? Je n’en suis pas convaincu. En réalité, si ces mesures sont de bons indicateurs, elles ne remplacent pas pour autant l’expérience, et le ressenti. Un smartphone, ce n’est effectivement pas qu’une puce constituée de plusieurs coeurs, c’est également un outil qui nous accompagne au quotidien, un outil qui s’impose comme une extension de nous-mêmes et qui doit par conséquent nous correspondre.

Tout est une question d’affinité, en somme.

Et si vous voulez en savoir un peu plus sur le 5S, vous pouvez aussi aller lire le test mené par AnandTech.

Mots-clés appleiphone 5s