Beresheet, le premier atterrisseur d’Israël, s’est envolé pour la lune

La fusée Falcon 9 de SpaceX a lancé le premier atterrisseur lunaire d’Israël dans la soirée du jeudi 21 février 2019 depuis la Floride.

Cette sonde israélienne baptisée Beresheet, un nom venu de l’hébreu biblique signifiant « genèse », a pour mission d’atterrir en douceur sur la surface de la Lune. Si elle y parvient, cela ferait d’Israël le quatrième pays réussissant à faire un alunissage.  Beresheet s’est ainsi envolé vers l’espace depuis la base aérienne du cap Canaveral, vers 20h45 environ, à bord de la fusée Falcon 9.

SpaceX Falcon Heavy

Crédits Pixabay

En plus du Beresheet, qui fait la taille d’un lave-vaisselle selon les informations de Reuters, Falcon 9 a aussi transporté deux autres cargaisons, dont un satellite expérimental de l’armée de l’air américaine et un satellite de télécommunications appartenant à l’Indonésie.

Pour rappel, la Falcon 9 fait partie de la flotte de fusées de SpaceX, l’entreprise œuvrant dans le domaine de l’astronautique et du vol spatial, fondé par le milliardaire Elon Musk.

Un lancement réussi

Beresheet effectuera un voyage de sept semaines vers la Lune. Une fois arrivé près de la Lune, l’engin essaiera de se poser sur le satellite.

Le lancement réussi de la Falcon 9 a été salué par les organisateurs de la mission. De plus, cette réussite devrait aller en faveur de SpaceX dans son objectif de collaborer avec la NASA pour relancer le programme de vols spatiaux habités.

Justement, la NASA devait donner son accord final à SpaceX le vendredi 22 février 2019 pour effectuer son premier vol d’essai sans pilote d’une nouvelle capsule conçue par la société le samedi 2 mars 2019. Une fois que cette capsule sera pleinement opérationnelle, elle devrait servir à transporter des astronautes vers la station spatiale internationale.

Beresheet parviendra à destination à la mi-avril

En tout cas, Beresheet devrait arriver sur la Lune vers la mi-avril.

Cette sonde israélienne devra, auparavant, effectuer un voyage de deux mois, et parcourir près de 6,5 millions de kilomètres, dans l’espace. Il faut savoir que la trajectoire directe reliant la Terre à la Lune fait environ 386.242 kilomètres. Néanmoins, Beresheet sillonnera une autre trajectoire, plus longue.

Si tout se passe bien, quand la sonde sera à proximité de la Lune, elle devrait capter l’attraction gravitationnelle de cette dernière et entamera une série de manœuvres jusqu’à réaliser un alunissage.

Jusqu’à maintenant, trois nations seulement ont réussi à se poser en douceur sur la surface lunaire. Il s’agit des Etats-Unis, de la Russie et de la Chine.

Mots-clés espacelunespacex