Betelgeuse serait-elle sur le point d’exploser ?

L’étoile Bételgeuse est visiblement mourante et de nouvelles données confirment cela. La supergéante rouge est entrée dans la première phase d’une supernova, à savoir, la combustion d’hélium.

Bételgeuse va exploser et de précédentes publications en avaient déjà fait l’annonce. De nombreux scientifiques ont alors focalisé leurs recherches sur la supergéante de la constellation d’Orion. Il ne fait aucun doute que celle-ci est en train de s’éteindre. Une nouvelle étude révèle d’ailleurs que l’étoile n’a plus de 100 000 ans avant d’exploser sous forme de supernova. D’autre part, de nouvelles données indiquent que celle faisant 10 à 20 fois la masse du soleil commence à brûler de l’hélium. La combustion de cet élément chimique est une des dernières étapes avant la grande explosion. 

Crédits Gerd Altmann – Pixabay.com

Les chercheurs ont également découvert que des pulsations stellaires généraient de petites variations de luminosité de la supergéante rouge. Il s’avère même que l’emplacement de l’étoile est plus proche de la Terre qu’on ne le pensait auparavant.

La professeure Meridith Joyce de l’Université nationale australienne se trouve à la tête des chercheurs derrière cette nouvelle étude. Pour analyser la gradation de Bételgeuse, elle et ses collaborateurs se sont appuyés sur une modélisation évolutive, hydrodynamique et sismique.

Une nébuleuse masquant Bételgeuse

La méthode de modélisation a permis aux scientifiques de découvrir que la combustion d’hélium s’effectue dans le noyau. Le phénomène se produit lorsque le noyau d’une étoile atteint les 100 millions de degrés Celsius. Cette température extrême provoque la collision et la fusion des trois noyaux d’hélium pour former un noyau de carbone.

La combustion d’hélium entraine l’effondrement du noyau après un certain temps. L’effondrement provoque à son tour des projections de gaz et de poussières interstellaires.

Les chercheurs ont observé au début de l’année dernière une forte baisse de luminosité de Bételgeuse. Les images du télescope spatial Hubble ont montré un nuage de poussière interstellaire devant la supergéante. La nébuleuse était probablement due à une explosion ayant projeté des éléments brûlés dans l’espace.

De nouvelles données sur la taille de la supergéante rouge

La taille de Bételgeuse a longtemps été un mystère pour la communauté scientifique. Toutefois, de récentes données indiquent que son rayon fait 750 fois celui du soleil. Ce chiffre a également permis de mettre à jour les connaissances sur sa distance par rapport à notre planète.

L’étoile n’est qu’à 530 années-lumière de la Terre, au lieu de 700 années-lumière suggérées auparavant par les chercheurs. Malgré cela, la supernova que déclenchera Bételgeuse ne devrait avoir aucun impact significatif sur la planète bleue.

Mots-clés astronomie