Bethesda développe un jeu Indiana Jones en partenariat avec Lucasfilm Games

C’était peut-être écrit dans les étoiles: alors que Disney officialise le retour de la marque LucasFilm Games pour sa division jeu vidéo consacré aux univers Star Wars et autres venus de LucasArt, cette dernière annonce son premier gros projet original : un jeu vidéo Indiana Jones en partenariat avec Bethesda Softworks, éditeur majeur de l’industrie tout récemment acquit par Microsoft.

Après avoir parcouru la neo-Allemagne nazie à travers le reboot de la franchise Wolfenstein opéré depuis 2014 avec The New Order, le studio MachineGames se lance ainsi dans ce nouveau projet à l’ambiance totalement différence – même si les armées du troisième Reich ne devraient pas roder très loin pour autant, Indy oblige.

LucasFilm Games/Bethesda

On ne sait malheureusement que trop peu sur ce nouveau titre – Bethesda ayant été particulièrement avares en détail pour cette officialisation surprise sur Twitter. Une chose est sûre néanmoins : il ne s’agira pas d’une adaptation de l’un des films de la franchise, ce nouveau projet vidéoludique reposant ainsi sur une “toute nouvelle histoire originale” spécialement écrite pour l’occasion. L’archéologue au grand cœur signe ainsi son retour au jeu vidéo plus de 12 ans après sa dernière excursion sur consoles avec Lego Indiana Jones 2 : L’aventure continue en 2008.

Todd Howard et la dernière croisade

L’autre surprise de taille est la présence de Todd Howard au rang des producteurs exécutifs de ce nouveau projet. Figure controversée dans l’univers vidéoludique, Howard est devenu le nouveau visage des franchises The Elders Scrolls après avoir dirigé l’épisode Oblivion en 2006, mais également Fallout dans la foulée du rachat d’Interplay Entertainment par Bethesda avec le titre Fallout 3 en 2008. Il a également réalisé sa suite Fallout 4 sortie en 2015 avant de chapeauter la déclinaison multijoueur en ligne Fallout 76 en 2018, son dernier gros projet publié à l’heure actuelle.

MachineGames est ainsi devenu l’un des studios piliers de l’organisation Bethesda au fil de la décennie passée – le succès de son reboot Wolfenstein: The New Order a remis la franchise sous la lumière des projecteurs après le fiasco de la précédente tentative Wolfenstein 2009. S’en est ainsi suivi moults séquelles et spin-off : d’abord une campagne DLC standalone intitulée The Old Blood, puis une suite à part entière avec The New Colossus. Le dernier gros projet de la série remonte à 2019 et Wolfenstein: Youngblood, très axé multijoueur en coopération.