Bethesda maintient ses exclusivités malgré son rachat par Microsoft

C’était la grande annonce du 21 septembre pour les joueurs. Bethesda est racheté par Microsoft pour l’énorme somme de… 7,5 milliards de dollars ! Un chiffre qui donne le vertige et une acquisition énorme pour le constructeur de la XBox Series X. Car en possédant une entité comme Bethesda, derrière de grosses licences (Fallout, The Elder Scrolls, Doom, Wolfenstein, Dishonored…), la société américaine est plus puissante que jamais sur le marché du jeu vidéo. Mais une question se pose, après ce rachat, concernant les exclusivités PlayStation 5, donc concurrente des Xbox Series X | S de Microsoft, prévues par Bethesda avant son rachat.

Phil Spencer, CEO de XBox, s’est exprimé à propos de ces exclusivités programmées sur la machine de Sony.

Crédit : Bethesda

Et bonne nouvelle pour les joueurs PlayStation 5, rien ne bouge de ce côté.

Les exclusivités PlayStation 5 de Bethesda au cœur de l’équation

Microsoft y a sans doute pensé : quid de Deathloop et Ghostwire: Tokyo, deux jeux édités par Bethesda, depuis propriété de la société américaine, et prévus comme des exclusivités PlayStation 5 ? De ce côté, rien ne bouge, assure Phil Spencer, CEO de XBox. L’homme a confirmé que Deathloop et Ghostwire: Tokyo sortiront sur PlayStation 5. Le premier pour le second trimestre 2021, et également sur PC, et courant 2021 pour le second.

Quant aux jeux à venir, Phil Spencer explique que XBox verra au cas par cas. Des titres pourront être des exclusivités XBox et PC, être présents dans le XBox Game Pass, tandis que d’autres profiteront également d’une sortie sur PlayStation 5.

Quant à Deathloop et Ghostwire: Tokyo, nul doute que Microsoft optera pour le choix évident : lever l’exclusivité uniquement PlayStation 5 et proposer les titres de Bethesda, sa nouvelle acquisition, sur la XBox, sans doute plus tard.

Ce rachat a de quoi chambouler l’industrie vidéoludique. Microsoft gagne du galon grâce à sa stratégie de transparence, proximité avec les joueurs, même ceux d’autres plate-forme, et son généreux XBox Game Pass.

Arrivé bon dernier de l’actuelle génération, Microsoft a tout intérêt à prendre son temps pour rattraper le retard et se hisser face à Sony. Et pour le moment, la stratégie semble convaincre les joueurs. Reste à trouver des licences aussi fortes qu’un God of War ou The Last of Us.