Bientôt des batteries fer-air bien meilleures que le lithium-ion ?

Form Energy est en train de développer une batterie rechargeable capable de stocker de l’électricité pendant des jours, et ce, à une fraction du coût actuel. L’entreprise a été accusée d’être trop secrète à cet effet, malgré sa prévision de plus de 360 ​​millions de dollars de financement. Le PDG de Form Energy, Mateo Jaramillo, lors d’un entretien, a dévoilé les raisons pour lesquelles la société opère presque en mode furtif.

Les batteries de Form Energy

Crédit : The Business Journals

Jaramillo a expliqué que l’entreprise a gardé le secret sur l’efficacité de ses systèmes seulement parce qu’elle tente d’éviter un battage médiatique inutile autour de son travail. Il a également expliqué comment fonctionnent les opérations de la structure et comment elles pourraient régler le problème des énergies renouvelables.

Le PDG a aussi réfléchi à la période de sa vie passée chez Tesla, à travailler pour Elon Musk. Il a partagé les leçons qu’il y aurait apprises ainsi que sa manière d’en tirer profit chez Form Energy.

D’alléchantes promesses pour la technologie de batteries fer-air

Malgré que le soleil et l’éolienne soient des énergies renouvelables, selon la région, elles dépendent de la météo, qui à son tour n’est prévisible que dans une certaine mesure, en plus d’être intermittente. Autrement, il faudrait penser à un moyen de stockage des sources d’énergie renouvelable sur toutes les échelles de temps pertinentes.

Pour avoir un système électrique qui n’est pas uniquement alimenté à 100 % par des énergies renouvelables, il serait préférable de penser aux périodes d’intermittence qui durent plus longtemps que quelques heures à la fois.

Form Energy n’a pas inventé l’air ferreux, qui est une batterie à air en fer. Son travail aurait consisté à rouiller et dérouiller le fer électro-chimiquement. C’est un processus très réversible, mais il faut le maîtriser pour le faire. L’entreprise travaillerait actuellement sur des appareils qui représenteraient environ 1/10e du coût de ce que pourrait être le lithium-ion dans l’avenir. Elle pourrait activer ce réseau électrique fiable, décarboné, abordable et hautement renouvelable.

Un séjour bénéfique chez Tesla

Jaramillo aurait travaillé chez Tesla environ sept ans et demi. Il estime que la firme est une usine à leçons. Il affirme qu’il y a appris qu’il n’y a rien de plus important que des personnes de qualité, passionnément engagées pour travailler dans une entreprise. Et, qu’il faut parfois protéger les gens d’eux-mêmes. Il considère qu’il est nécessaire de reconnaître qu’il devrait y avoir des limites autour des tâches demandées aux employés.

Chez Form Energy, ils seraient en train de créer une culture où tous sont extrêmement passionnés, dévoués et axés sur la mission. L’idée serait que l’équipe soit capable de maintenir une ambiance de travail similaire à une vie de famille au sein de la boîte.