Bientôt des batteries rechargeables en quelques secondes ?

Des chercheurs de l’Université de Drexel en Pennsylvanie sont parvenus à mettre au point un prototype de batterie basé sur un nanomatériau baptisé MXene. Sa particularité ? Là où la batterie d’un smartphone moderne met deux petites heures pour se recharger intégralement, cette dernière le fait en seulement quelques secondes.

Inutile de préciser que le concept a de quoi attirer l’attention, tant des consommateurs de base que nous sommes, que des plus grandes firmes de la Tech. Il faudra toutefois prendre notre mal en patience pour quelques temps, cette nouvelle technologie n’étant pour l’heure qu’à un stade expérimental.

batterie-techno

Recharger sa batterie de smartphone ou de PC portable en quelques secondes seulement pourrait devenir possible grâce aux chercheurs de l’Université de Drexel.

Le monde de la recherche semble toutefois en pleine ébullition dans le domaine de l’énergie dédiée à nos appareils mobiles – ou plutôt de sa gestion. Au cours des derniers mois, des chercheurs de différentes universités américaines sont ainsi parvenus à mettre au point une batterie autorechargeable ou encore un prototype de téléphone capable de fonctionner sans batterie.

Le signe d’un vrai progrès dans nos smartphones côté alimentation et énergie ? On aime en tout cas y croire.

La nanotechnologie à la rescousse pour nos futures batteries

Mais revenons au sujet. Comme le rapporte Mashable, la batterie conçue par les chercheurs du Drexel College of Engineering repose essentiellement sur de la nanotechnologie – et plus précisément sur le MXene, un matériau révolutionnaire que les ions peuvent traverser bien plus facilement que les matériaux utilisés dans nos batteries actuelles.

Sans rentrer dans des détails scientifiques que votre serviteur aurait bien du mal à restituer ici même, le MXene prend la forme d’un hydrogel qui se trouve compressé entre deux plaques d’oxyde de métal. En accélérant la circulation des ions dans la batterie, on accélère tout simplement sa recharge de manière (très) importante.

Bien que cette nouvelle technologie semble avoir été pensée tout spécialement pour les smartphones, il n’en est rien. Outre nos téléphones, elle pourrait en effet équiper – d’ici quelques années – nos ordinateurs portables, nos tablettes ou encore les voitures électriques.

Si l’autonomie, elle, reste inchangée – une recharge complète en quelques secondes (ou quelques minutes maximum) permettrait de résoudre bien des problèmes posés par nos technologies du moment, notamment du côté des voitures électriques, qui restent encore pénalisées par leurs batteries.

Mots-clés batterie