Bientôt des mini réacteurs nucléaires dans votre maison ?

Une start-up dénommée Oklo, dans la Silicon Valley, prévoit de construire de minuscules réacteurs nucléaires qui pourraient utiliser le combustible usé de réacteurs nucléaires conventionnels pour fonctionner, rapporte Futurism.

Oklo n’est composée que de 22 personnes. Néanmoins, elle fait partie des entreprises qui veulent redéfinir l’énergie nucléaire. Le plan de la start-up est ainsi de construire des mini-réacteurs nucléaires qui seront alimentés par les déchets de réacteurs nucléaires conventionnels et logés dans des structures en A esthétiquement agréables.

Un réacteur nucléaire en activité
Crédits Pixabay

Il faut savoir que les installations nucléaires traditionnelles s’appuient sur des économies d’échelle. Néanmoins, ce concept de microréacteurs pourrait inverser ce paradigme, affirment les experts.

A lire aussi : La Chine est en train de construire deux réacteurs nucléaires top secret

Les microréacteurs bouleverseraient complètement l’histoire de la technologie de l’énergie nucléaire

Les chercheurs indiquent ainsi que les microréacteurs pourraient s’approcher de la compétitivité des coûts grâce à l’apprentissage technologique. Oklo prévoit également d’utiliser l’énergie du combustible nucléaire déjà utilisé pour la centrale de réacteurs à neutrons rapides. Cette énergie existe depuis les années 1950.

Alex Gilbert, le chef de projet du Nuclear Innovation Alliance, un groupe de réflexion sur l’énergie nucléaire, a déclaré que « les microréacteurs sont une innovation passionnante qui bouleverse complètement l’histoire de la technologie de l’énergie nucléaire ».

Les installations fonctionneraient également de manière autonome. L’entreprise prévoit de réutiliser le combustible irradié du réacteur expérimental Breeder Reactor II, un réacteur exploité par l’Argonne National Laboratory à la National Reactor Testing Station, dans l’Idaho, entre 1964 et 1994.

Les mini-réacteurs nucléaires présenteraient de nombreux avantages écologiques

Ces mini-réacteurs nucléaires seraient destinés à plusieurs clients, notamment les entreprises de services publics, les sites industriels et les campus universitaires. D’après Jess Gehin, la directrice de laboratoire associée à la Direction des sciences et technologies nucléaires au Laboratoire national de l’Idaho :

La réutilisation des matériaux a longtemps été une option pour mieux utiliser les ressources naturelles, l’uranium dans ce cas, ainsi que pour diminuer la quantité de combustible irradié qui doit être finalement éliminé. C’est une pratique courante dans certains pays comme la France mais pas aux Etats-Unis, car l’économie ne favorise pas cette voie.

Par ailleurs, Johathan Cobb, analyste principal à la World Nuclear Association, a déclaré que « les grands réacteurs d’aujourd’hui font l’affaire pour répondre à la demande à l’échelle de la ville en électricité propre. Mais les réacteurs plus petits seront en mesure de fournir de l’électricité et de la chaleur à faible émission de carbone aux régions éloignées et à d’autres situations où des capacités à l’échelle du gigawatt seraient trop importantes ».

Mots-clés énergie