Bientôt des poupées sexuelles capables de respirer et de bouger ?

Cloud Climax, la filiale britannique d’AI-AITech, travaille sur une nouvelle poupée sexuelle appelée « Emma ». L’entreprise s’occupe de la recherche et du développement du prototype. Ce modèle phare est capable de faire bouger les bras et les jambes. Il serait également capable de respirer à l’aide d’une cavité thoracique et une intelligence artificielle.

« En ce moment, nous sommes l’agence responsable d’Emma au AI-AITech chez Cloud Climax. Nous sommes également l’agence officielle européenne pour DS Doll Robotics, connu sous le nom d’EX Robot », a déclaré Sam White, un responsable de Cloud Climax, au Daily Star Online.

Robots sexuels

Le prix de ce nouveau modèle est encore inconnu. L’actuelle version est commercialisée à environ 3 240 euros. Un éventail de visages et de corps sera mis à la disposition des consommateurs pour un choix plus large.

Un modèle boosté à l’intelligence artificielle

« Nos poupées ont déjà été capables de remplacer physiquement un être humain. À présent, cela fonctionne aussi sur le plan émotionnel, car Emma est équipée d’une Intelligence artificielle », a expliqué M. White.

La société a promis que, bientôt, Emma sera capable de mémoriser la personnalité de son interlocuteur afin que leur relation soit plus humanisée. Pour ce faire, l’IA se baserait sur les questions et les réponses de l’utilisateur. En outre, la poupée sexuelle serait dotée de différentes expressions faciales. Elle pourrait même cligner les yeux.

« Emma pourra respirer grâce à sa cavité thoracique. En plus, elle pourra utiliser ses jambes et marcher », a expliqué Sam White. On peut aussi lui dire de se souvenir de quelque chose comme : « rappelle-moi d’envoyer une carte lundi, car mardi prochain sera l’anniversaire de ma grand-mère ».

Des enjeux éthiques et sociaux

À cause des dernières avancées technologiques, notamment en matière de robotique et d’Intelligence artificielle, les poupées sexuelles et les robots sexuels deviennent de plus en plus réalistes. Les scientifiques ne cessent de repousser les limites de ces innovations.

À l’heure actuelle, les débats sur la place accordée à ces inventions dans les sociétés d’aujourd’hui et dans celles des futures générations sont ouverts.

D’un côté, il y a ceux qui défendent le fait qu’elles pourraient être utilisées à des fins thérapeutiques. En effet, elles canaliseraient certaines pulsions sexuelles susceptibles d’être dangereuses. De l’autre côté, il y a ceux pour qui cette tendance à imiter les êtres humains ne ferait que dégrader l’humanité.

Mots-clés nsfysextech