Bientôt des taxis autonomes sans volant ni pédales ?

Les progrès de la technologie du numérique et de l’intelligence artificielle ont fait naître des véhicules d’un nouveau genre. Actuellement, les constructeurs automobiles se tournent de plus en plus vers la conception de voitures autonomes. Dernièrement, General Motors et Honda ont présenté un nouveau concept de voiture sans chauffeur à bord.

L’annonce a eu lieu lors d’un événement à San Francisco.

Le Cruise Origin, un taxi autonome sans pédale ni volant

Crédits Cruise

Le constructeur automobile américain basé à Détroit dans le Michigan, aux États-Unis, collaborera avec la firme japonaise pour un modèle de taxis sans volant ni pédales, appelé Cruise Origin. Le concept a été mis au point par Cruise, une filiale de GM. Honda participera à la mise en œuvre du prototype en fournissant le moteur.

La Cruise Origin sera entièrement électrique. Outre la flagrante absence des commandes manuelles et des pédales, le nouveau concept de Cruise présente d’autres particularités qui le distinguent d’une voiture classique.

Un milieu qui favorise les interactions sociales

Cruise est dirigée par Dan Ammann. Dans un communiqué, le directeur de la filiale a expliqué que le modèle est plus destiné à devenir un véhicule de covoiturage qu’à un usage personnel. « En enlevant le volant, le rétroviseur, les pédales et plus encore, on obtient quelque chose de simple : l’espace », a tweeté la filiale de Global Motors. Effectivement, le modèle n’a ni rétroviseur ni essuie-glace.

Naturellement, à l’intérieur, il n’y a aucune chaise réservée au conducteur. D’ailleurs, dans le but de favoriser les interactions sociales entre les passagers, les sièges ont été disposés face à face.

Il y a suffisamment d’espace pour s’étirer les jambes

La Cruise Origin peut accueillir six passagers. Les personnes à bords bénéficieront d’une place spacieuse, à un point où elles pourront s’étirer les jambes durant le trajet. Le design du taxi du futur lui fait plus ressembler à une navette spatiale qu’à un moyen de transport terrestre ordinaire.

Jusqu’ici, aucun détail concernant le calendrier du projet n’a été révélé. Par conséquent, la date du début de la construction et celle de la mise en marché restent inconnues. Néanmoins, ce qui est certain, c’est que la mise en circulation sur la voie publique de la Cruise Origin nécessitera encore l’approbation de la National Highway Traffic Safety Administration.

Ainsi, au rang d’Uber, Waymo et Tesla, le marché des voitures autonomes accueille un nouveau concurrent de taille : Cruise. L’entreprise a accumulé trois ans d’expérience en la matière.

Mots-clés voiture autonome