Bientôt du neuf sur les itinéraires Google Maps

Google multiplie les efforts pour adopter des mesures urgentes et significatives dans le but de permettre à ses utilisateurs de faire des choix plus durables. Outre l’engagement qu’il a pris de faire fonctionner ses centres de données et ses campus avec une énergie sans carbone d’ici 2030, le géant du web adopte aussi d’autres initiatives.

Dernièrement, Google a fait savoir que son service Google Maps allait bientôt, en plus d’indiquer l’itinéraire le plus rapide entre deux points, indiquer également quel est l’itinéraire le plus durable. Dans quel intérêt ? Pour permettre d’économiser plus d’un million de tonnes d’émissions de carbone par an.

L'application Google Maps sur un smartphone
Photo by henry perks on Unsplash

Cela équivaudrait au retrait de plus de 200 000 voitures de la route et fera économiser au consommateur de l’argent en réduisant sa consommation de carburant.

A lire aussi : Comment trouver des trajets accessibles dans Google Maps ?

Cette nouvelle option devrait être disponible en Europe dès 2022

En effet, l’itinéraire le plus durable est celui qui consomme le moins de carburant étant donné la densité du trafic. Ces indications devraient être disponibles en 2022 en Europe. Mais cette initiative fait partie d’autres engagements pris par le géant de la recherche. Pour Sundar Pichai, le patron d’Alphabet, la société mère de Google, le changement climatique est une menace « de plus en plus local et personnelle ».

Il a tenu à souligner que « partout dans le monde, les incendies de forêt, les inondations et autres phénomènes météorologiques extrêmes continuent d’affecter notre santé, nos économies et notre avenir commun sur la planète ». C’est pourquoi, il entend influencer le comportement des utilisateurs des services Google.

A lire aussi : Comment trouver des trajets accessibles dans Google Maps ?

Une version lite sera bientôt mise à la disposition des cyclistes

Ainsi, les services Google accorderont désormais plus d’attention à l’impact climatique. Ce sera notamment le cas lors de la réservation d’un billet d’avion lors de laquelle les émissions de CO2 seront affichées selon les différents vols et les différentes classes. Comme l’explique un responsable de Google cité par Libre Eco, « un billet en classe affaire est toujours plus polluant car il prend plus de place ».

Google affichera également les efforts des hôtels en matière de durabilité lorsque des informations sont disponibles. Par ailleurs, les cyclistes pourront bientôt profiter d’une application mobile allégée qui leur permettront de voir les détails importants de leur itinéraire. Ils pourront également trouver plus facilement des vélos et scooters en libre-service dans plus de 300 villes du monde.