Bientôt la fin des vitrines du Quartier Rouge d’Amsterdam ?

Femke Halsema a été nommée maire d’Amsterdam en juillet 2018. C’est la première femme élue maire de la capitale hollandaise. Le 3 juillet dernier, Halsema a lancé son projet qui consiste à changer  un aspect important du Quartier Rouge d’Amsterdam, les célèbres vitrines montrant des travailleurs du sexe. Selon ses explications, le projet permettra à ces derniers d’exercer leurs activités dans un environnement plus sûr.  

Dans un reportage, Halsema a annoncé sa volonté de vouloir venir en aide aux travailleurs du sexe. « Je veux que les travailleurs du sexe soient respectés et fiers de ce qu’ils font », a-t-elle déclaré. Bien que la maire déclare aimer certains aspects anciens de la ville, elle admet que certaines choses telles que les comportements inappropriés ainsi que la violation des droits humains devraient cesser, d’où son projet de fermer les fameuses vitrines.

Crédits Pixabay

Ce sont généralement les touristes venant en grand nombre visiter Amsterdam qui sont les plus cités comme ayant des mauvais comportements envers les travailleurs du sexe. Alors que des règlements et des amendes ont déjà été mis en place pour résoudre ces problèmes, il semblerait que cela n’ait pas eu le succès escompté.

Arrêt de la prostitution en vitrines

Au Pays-Bas, la prostitution est légale depuis 2000. Pourtant, selon le témoignage d’une travailleuse du sexe, les règlements instaurés pour les aider ne sont pas vraiment efficaces car les amendes peuvent être collées pour certaines choses mais ne sont pas appliquées lorsqu’il s’agit d’actes qui les touchent personnellement. On peut citer par exemple le fait de les prendre en photo ou de les filmer.

La nouvelle initiative de Halsema consiste à fermer la prostitution en vitrines et transformer les bordels en des lieux fermés. Ainsi, la maire propose un nouveau système pour que les clients puissent regarder les femmes d’une nouvelle manière, en utilisant des applications pour smartphones par exemple. Selon elle, si les gens ne peuvent plus les voir en vitrine, ils ne pourront plus se moquer d’elles.

Les travailleurs du sexe ne sont pas tous du même avis

Selon la travailleuse du sexe susmentionnée, cette décision pourrait avoir des impacts négatifs sur leur travail car les travailleurs du sexe vont se mettre à travailler en sous-sol. Cette situation sera d’après elle encore plus difficile à contrôler par le gouvernement.

Elle a ainsi avoué être plutôt pessimiste quant au succès du projet. Pour elle, cela ne fera qu’augmenter le nombre de crimes touchant les travailleurs du sexe et amener les gens à les haïr encore plus qu’auparavant.

Pour le moment, on ignore encore quand ou si les vitrines du Quartier Rouge d’Amsterdam seront fermées pour de bon, mais il est toutefois possible que les deux parties arrivent à trouver un terrain d’entente avant une éventuelle mise en application du projet.

s https://teles-relay.com/2020/11/11/la-maire-damsterdam-veut-retirer-les-travailleurs-du-sexe-des-vitrines-du-quartier-rouge-video/