Bientôt la fin pour Grooveshark ?

Les amis, si vous utilisez Grooveshark pour écouter de la musique en ligne, alors il va peut-être falloir commencer à chercher un autre service. Comme vous le savez peut-être déjà, Universal a récemment profité de la nouvelle version de ce dernier pour lancer une procédure à son encontre et ce ne sont pas moins de 17 milliards de dollars que le gentil major demande pour réparation. Pas super cool, c’est vrai, mais il y a pire puisque Sony Music Entertainment et Warner Music Group viennent tout juste de se joindre à cette plainte. Et là, c’est sûr, Grooveshark va avoir beaucoup de mal à faire face à cette nouvelle attaque judiciaire.

Bientôt la fin pour Grooveshark ?

Faut dire aussi, faire face à une horde d’avocats d’une maison de disque, ce n’est pas facile, mais résister à l’assaut d’une troupe d’avocats de trois majors, c’est limite impossible. Juste pour ceux qui n’ont pas suivi l’affaire, ce qui est reproché à Grooveshark, c’est tout simplement d’avoir mis à la disposition des internautes du contenu protégé par les droits d’auteur et appartenant à l’industrie du disque. Et comme ce serait apparemment les employés en charge de la tenue du service qui auraient balancé ce fameux contenu, il y a de fortes chances que le juge décide de prendre la défense de nos trois gentils majors.

Si cela devait arriver, alors Grooveshark pourrait tout simplement fermer ses portes. Ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle puisque ce service est l’un des rares acteurs du web à proposer une écoute musicale en streaming gratuite et illimitée, son modèle économique reposant en effet sur l’affichage de bannières publicitaires. Et même si je n’utilise pas le service, ça me fait quand même un petit pincement au coeur et je pense qu’il en ira de même pour tous ceux qui le suivent et qui le soutiennent depuis la première heure.

Via