Bientôt plus de zones mortes dans les océans ?

Notre planète va mal. Le réchauffement climatique fait de plus en plus de ravages. Et ses effets se font ressentir partout. Récemment, le site Futurism a publié un article qui prouve une fois de plus que la Terre est mal en point. Cet article s’appuie sur les travaux du biologiste Francis Chan de l’Université d’État de l’Oregon (États-Unis).

D’après ce chercheur, l’océan perd peu à peu de son oxygène. Cela implique l’apparition de plus de zones mortes dans certaines régions. Les zones mortes sont également connues sous le nom d’eaux anoxiques. Elles doivent leur nom au fait qu’elles sont pauvres en oxygène. La plupart des espèces de la faune marine n’arrivent pas à vivre dans ces zones.

La photo des profondeurs d'un océan
Crédits Pixabay

Celles qui n’arrivent pas à s’en échapper finissent malheureusement par mourir d’asphyxie.

A lire aussi : Il y a un problème avec la zone morte de l’océan Pacifique

Un niveau d’oxygène extrêmement bas

Des pêcheurs voguant sur les côtes de l’Oregon ont commencé à observer des phénomènes étranges au cours de ces derniers mois. Certains d’entre eux se retrouvaient avec une quantité anormale de crabes morts. À un moment, ils ont vu une pieuvre qui tentait de s’accrocher à leur filet pour s’échapper de l’eau.

Le département de la pêche et de la vie sauvage de l’Oregon a alors envoyé Francis Chan sur place pour voir de quoi il retournait exactement. C’est en plongeant des capteurs sous l’eau qu’il a découvert ce qui n’allait pas. Francis Chan s’est rendu compte que le niveau d’oxygène dans cette zone était tellement bas que les créatures marines s’enfuyaient pour ne pas être asphyxiées.

A lire aussi : La zone morte du golfe du Mexique risque d’atteindre la taille du Massachusetts cette année

Une situation alarmante

Francis Chan a consulté les archives pour voir si c’était déjà arrivé auparavant. Il a alors découvert qu’en temps normal, les zones mortes ne se forment pas aussi près du bord. En creusant plus profondément, il a toutefois appris que cela se produisait très fréquemment dans cette région.

« C’est arrivé il y a quelques années, puis l’année d’après, puis encore l’année suivante », a-t-il déclaré.

Maintenant, il semble que des zones mortes se forment chaque année sur les côtes de l’Oregon. Cette situation prouve à quel point le changement climatique a empiré ces dernières années.

À en croire Francis Chan, d’autres zones mortes risquent d’apparaître tout au long du Pacifique au vu de la situation actuelle. Selon lui, « elles seront plus grandes, plus durables et plus dangereuses. »