Bientôt un hôtel spatial avec une gravité artificielle ?

Quand vous décidez de partir en vacances, optez-vous plutôt pour la plage, un retour à la nature ou l’envol vers un autre pays ou même continent ? Si jusqu’à maintenant, ces trois-là étaient vos options habituelles de voyage, une quatrième option pourrait bien s’ouvrir à vous dans quelques années : Un voyage dans l’espace.

Jusqu’à présent, les voyages spatiaux n’étaient réservés qu’aux astronautes en mission et à de rares élus immensément riches.

Sauver Terre

Crédits Pixabay

Pourtant, le tourisme de l’espace est bel et bien en voie de se développer. En tout cas, comme l’affirme le professeur Wolgang Fink, agrégé en aérospatiale et en génie mécanique au College of Engineering de l’Université de l’Arizona à Tucson, « ce n’est certainement pas de la science-fiction ».

C’est quelque chose qui va ainsi certainement arriver, mais quand ? Justement, on a déjà des éléments de réponses sur cette question.

Le tourisme spatial se concrétise peu à peu

En effet, actuellement, plusieurs firmes et institutions projettent d’exploiter l’espace. C’est le cas, par exemple, de la NASA qui a déclaré que l’ISS ou la Station Spatiale Internationale ouvrira ses portes aux touristes dès 2020.

Par ailleurs, une start-up du nom d’Orion Span, basée à Houston, prévoit également d’ouvrir les portes d’un hôtel spatial dénommé Aurora Station pour quatre personnes. Mais il y en a une, annoncée très récemment par Match, qui prévoit de déferler la chronique.

Il s’agit de la Gateway Foundation, une start-up située à Alta Loma, en Californie, qui a pour projet de concevoir un hôtel spatial ou, plus précisément, un navire de croisière comportant deux hôtels capables d’accueillir au moins 100 personnes et au plus 300 personnes dans l’espace. Mais ce n’est pas tout car ce complexe dénommé Station spatiale tournante Von Braun, en hommage à l’ingénieur aérospatial Wernher von Braun, comportera des restaurants, des salles de sport, des salles de concert et des avions spatiaux prêts à rapatrier les clients sur Terre en cas d’urgence.

Un projet qui verrait le jour en 2025

Pour le moment, la Gateway Foundation serait en pourparlers avec SpaceX pour transporter les clients à bord de son vaisseau Starship en partance de Floride. Les astronautes en mission sur l’ISS parvenaient à atteindre la Station internationale en seulement 6 heures, mais on ignore si ce sera également le cas pour les futurs vacanciers de l’espace.

Une fois arrivés sur le Von Braun, les clients pourront jouir d’une gravité artificielle qui leur permettra de se mouvoir un peu comme sur Terre même si cette gravité artificielle n’équivaut qu’à un sixième de celle de la Terre. Côté installation, oubliez les décors épurés des vaisseaux spatiaux dans les films de science-fiction. Tim Alatorre, l’architecte en charge de la conception du vaisseau, prévoit de créer un décor naturel avec des matériaux comme du liège et du bambou. Quant au prix, la Gateway Foundation n’a pas encore dévoilé ses tarifs. On sait néanmoins que pour Orion Span, un séjour de 12 jours à bord de sa station Aurora coûte 9,5 millions de dollars.

Le complexe hôtelier spatial de Von Braun s’alignera-t-il sur ce tarif ? En tout cas, Alatorre prévient déjà que « les coûts initiaux seront assez élevés ». La fondation compte mettre l’installation en orbite en 2023 et d’y accueillir ses premiers visiteurs à partir de 2027.Le but ultime de l’entreprise est de faire de l’espace, « une option de vacances normale ».

Mots-clés espaceinsolite