Bientôt un masque capable de tuer 90 % des particules de la Covid-19

Si plusieurs laboratoires tentent actuellement de trouver un vaccin efficace pour lutter contre la Covid-19, d’autres chercheurs se penchent sur des moyens plus pratiques pour éviter la propagation de l’infection. Récemment, un scientifique originaire de Nottingham a développé un masque capable de tuer le virus SARS-CoV-2.

Le docteur Gareth Cave est spécialiste en nanotechnologie à Nottingham Trent University, et le masque de type IIR qu’il a inventé serait efficace à plus de 90 % pour détruire le coronavirus. L’extérieur du masque en question est muni d’une couche hydrofuge pouvant diminuer l’inhalation de gouttelettes qui pourraient transmettre l’infection. Le masque contient également du cuivre qui émet des ions quand il est en contact direct avec un virus. Ce processus permet de tuer ce dernier.

Crédits Pixabay

Selon les résultats des recherches, le masque aurait un niveau de protection très élevé avec une capacité de filtration allant jusqu’à 99,98 %. D’autre part, en sept heures, il peut tuer plus de 90 % des virus de la grippe et de la Covid-19 qui se déposent dessus. Grâce à son efficacité, le nouveau masque a été certifié aux normes ISO 18184 qui correspondent à un test concernant les textiles antiviraux.

Plus efficace que les masques chirurgicaux

Selon les explications du docteur Cave, le masque qu’ils ont conçu peut rendre inactif les virus quand ces derniers sont en contact avec la couche antivirale, après avoir été bloqués par les couches filtrantes.

Contrairement à cette nouvelle invention, les masques chirurgicaux conventionnels sont uniquement destinés à « empêcher les virus de pénétrer ou de sortir ». En effet, si les masques habituels sont constitués de trois couches, les nouveaux masques ont cinq couches qui comprennent en supplément une couche interne antivirale munie de nano-cuivre.  

« Notre nouveau masque antiviral a été conçu pour utiliser la technologie de barrière existante et la combiner avec notre nanotechnologie pour tuer le virus une fois qu’il est piégé », a déclaré Cave. Le scientifique a aussi indiqué que son invention peut être jetée en toute sécurité à la fin de son utilisation, car elle ne risque plus de transmettre le virus.

A lire aussi : Covid-19 : après Pfizer, au tour de Moderna d’annoncer un vaccin efficace à plus de 90 %

Bientôt disponibles sur le marché

Les nouveaux masques sont en train d’être fabriqués et produits par Pharm2Farm, une société spin out de NTU, et qui a été fondée par le docteur Cave lui-même au BioCity de Nottingham.

Le commencement de la production en masse des masques est prévu pour ce mois de novembre et ils seront tout d’abord disponibles en décembre pour les services de santé, de transport et de restauration.

Pour précommander les masques, il faut aller directement sur le site web de Pharm2Farm. Un masque coûte 1 livre sterling au prix de gros, mais il faut par contre souligner que la valeur des commandes doit être au minimum égal à 10 000 livres sterling.

A lire aussi : Covid-19, voilà pourquoi les masques anti Covid-19 sont inutiles

Mots-clés Covid-19