Bientôt un test salivaire pour détecter la Covid-19 ?

L’un des obstacles à la lutte contre la propagation du coronavirus SARS-CoV-2 est qu’il est encore difficile d’effectuer des tests à grande échelle à cause de la complexité du processus. Mais cela pourrait bientôt changer avec l’arrivée d’une toute nouvelle méthode jugée plus simple. Des scientifiques du Wellcome Sanger Institute au Royaume-Uni viennent en effet de développer un test salivaire capable de détecter la Covid-19. Le test, dénommé « Insight », serait beaucoup plus pratique et plus simple à réaliser que les tests de prélèvements nasaux qui existent actuellement.

Le processus utilisé par Insight est divisé en deux étapes. La première démarche peut être effectuée à domicile et consiste à prélever du crachat. Le résultat initial peut être obtenu en moins de deux heures. Quant à la deuxième étape, elle consiste à ajouter un code barre à l’échantillon, puis à l’envoyer vers un centre de séquençage génomique pour des analyses plus détaillées.

Crédits Pixabay

D’après les concepteurs du nouveau test, la sensibilité du test Insight serait similaire à celle des tests PCR effectués en laboratoire sur des prélèvements nasaux.

Un test bon marché

Selon les informations, les développeurs du test auraient tout commencé à partir de zéro, ce qui a contribué à réduire la nécessité d’utiliser un équipement spécialisé et coûteux, et à minimiser les délais de production.   

D’après les chercheurs, le test idéal devrait être précis, évolutif, bon marché, portable et rapide. « Cela permettrait d’obtenir des tests décentralisés et fréquents sur une grande partie de la population, même dans les pays aux ressources médicales limitées », ont-ils indiqué dans leur article publié le 12 février dernier dans la revue Science Advances.

A lire aussi : Covid-19, votre smartphone pourrait bientôt donner votre sérologie

Comment ça marche ?

Contrairement aux prélèvements nasaux, les prélèvements salivaires sont plus faciles à obtenir et l’opération est beaucoup plus confortable pour la personne testée. Toutefois, étant donné que les informations génétiques virales contenues dans le crachat s’y trouvent en quantités minimes, elles doivent être amplifiées pour obtenir un niveau de quantité de virus détectable.

Jusqu’à présent, le PCR est le moyen le plus efficace pour amplifier la quantité de virus dans les échantillons. Les chercheurs du Wellcome Sanger Institute ont cependant trouvé un nouveau moyen tout aussi efficace sans avoir besoin de passer par du matériel de laboratoire. Il s’agit de la réaction NASBA qui peut fournir des résultats rapides sur place en amplifiant l’information génétique plus d’un milliard de fois en moins de deux heures.

Selon les explications, le gadget portable est conçu pour amplifier l’ARN viral en utilisant une température de 95 ° C puis de 41 ° C. Après environ deux heures, le test peut afficher un résultat positif en émettant une certaine couleur lorsque le nombre de copies d’ARN viral atteint les 50. Après cette étape, l’utilisateur peut envoyer le test dans un laboratoire de séquençage pour vérification.   

A lire aussi : Quels sont les risques d’un nouveau Covid ?

Pour les développeurs d’Insight, non seulement celui-ci va contribuer à intensifier les tests centralisés dans les laboratoires, mais il permettra également aux gens de faire eux-mêmes des tests de Covid-19 grâce à un appareil portable et peu coûteux.