Bientôt un vaccin contre la maladie de Lyme ?

Tandis que les laboratoires du monde entier s’activent pour trouver un vaccin contre le coronavirus, certains poursuivent leurs efforts pour trouver des remèdes aux autres maladies qui minent notre monde.

C’est le cas du laboratoire français Valvena, basé à Nantes, qui travaille depuis dix ans à la mise au point d’un vaccin contre la maladie de Lyme. Et il semble qu’ils soient tout près du but !

Crédits Pixabay

Une maladie transmise par la piqûre des tiques

La maladie de Lyme est une infection bactérienne qui se transmet par la piqûre d’une tique porteuse de la bactérie parasite Borrelia. Les risques de la contracter sont plus élevés en campagne et dans les zones boisées notamment. Si la maladie de Lyme est souvent asymptomatique, elle peut néanmoins entraîner des problèmes cardiaques et neurologiques si elle n’est pas traitée. Malheureusement au cours des 20 dernières années la maladie a considérablement gagné du terrain. Le ministère français de la Santé a annoncé qu’entre 2017 et 2018 son taux d’incidence était de 104 cas pour 100.000 habitants. En 2018, 67.000 nouveaux cas ont été détectés en France.

Pour freiner l’évolution de cette maladie, le laboratoire français Valneva travaille depuis une dizaine d’années à la création d’un vaccin contre la maladie de Lyme. Et ils ont réussi à mettre au point un vaccin baptisé le VLA15. Ce vaccin cible particulièrement la surface externe de la protéine A (OspA) de Borrelia, l’une des protéines les plus prépondérantes de la bactérie lorsqu’elle est présente dans une tique.

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Le vaccin contre la maladie de Lyme disponible pour le public en 2025

“Nous avons débuté les recherches il y a une dizaine d’années pour mettre au point un vaccin qui convient à la fois aux souches européennes et américaines. Les premiers tests visant à tester la sécurité du vaccin sur l’homme ont été effectués avec succès. Nous en sommes maintenant à la deuxième étape qui consiste à déterminer le meilleur rapport volume/efficacité”, explique Franck Grimaud, directeur général du laboratoire Valneva.

Selon Franck Grimaud, la troisième phase qui consiste à tester le vaccin sur environ 16 000 personnes devrait débuter en 2022. Pour démontrer l’efficacité du vaccin sur un grand nombre de personnes, cette phase comprendra un groupe placebo qui ne sera pas vacciné et un groupe qui recevra le VLA15. “Nous espérons apporter ce vaccin au public en 2025, a déclaré le directeur du laboratoire Valneva.

Mots-clés médecinesanté