Bientôt une banque de sperme sur la Lune ?

Les scientifiques songent de plus en plus à faire des réserves en tout genre sur la Lune en cas de désastre ou d’événement catastrophique sur Terre. Justement, des scientifiques de l’Université de l’Arizona comptent entreposer 6,7 millions d’échantillons de graines, de spermatozoïdes, d’œufs et d’ADN sur la Lune.

Le projet a été récemment présenté par une équipe de scientifiques de l’Université de l’Arizona à la conférence aérospatiale de l’Institute of Electrical and Electronics Engineers, selon ati. Les scientifiques ont expliqué leur plan dans une vidéo intitulé « Lunar Pits and Lava Tubes for a Modern Ark ».

Crédits Pixabay

Ce plan consiste à construire une voûte sous la surface de la Lune où des fosses lunaires constituées d’anciens tunnels de lave d’une profondeur de 80 à 100 mètres feront office d’espaces de stockage.

Les scientifiques pensent que la situation sur Terre peut changer à tout moment

Jekan Thanga, ingénieur en mécanique et auteur de l’étude, a expliqué que « la Terre est naturellement un environnement volatil. Un certain nombre de choses – une éruption volcanique, une bombe nucléaire ou un astéroïde – pourraient déclencher une sorte d’effondrement environnemental qui pourrait anéantir la diversité de la vie sur Terre, à la fois végétale et animale ».

Thanga estime ainsi que la construction d’une voûte lunaire est une priorité pour l’humanité d’autant plus qu’il y a environ 75 000 ans, l’éruption du supervolcan Toba avait provoqué une période de refroidissement de 1 000 ans correspondant, selon les chercheurs, « à une baisse estimée de la diversité humaine ». Par ailleurs, les scientifiques soutiennent que les humains ont une si grande empreinte sur la planète que l’effondrement de la civilisation pourrait avoir des répercussions négatives sur le reste de la planète.

A lire aussi : La Russie et la Chine ensemble pour conquérir la Lune

Des voûtes accessibles via des ascenseurs

Concernant les fosses lunaires proprement dites, les scientifiques expliquent qu’elles se siitueront juste en dessous de la surface lunaire, mais protégées des variations majeures de température et des autres menaces comme les météorites. Les voûtes et la surface de la Lune pourraient également être liées par des cages d’ascenseur.

Concrètement, les scientifiques veulent stocker 6,7 millions d’échantillons de graines, de spermatozoïdes, d’œufs et d’ADN sur la Lune. Les graines seront conservées à -180°C tandis que les cellules souches seront conservées à -195°C. Pour ce qui est de l’entretien et de l’alimentation, ces fonctions seraient assurées par des robots alimentés par 190 mètres carrés de panneaux solaires.

Néanmoins, pas moins de 250 lancements de roquettes seraient nécessaires à l’acheminement des 6,7 millions d’échantillons sur la Lune. En comparaison, la construction de la Station spatiale internationale (ISS) a nécessité 40 lancements de fusées. Ce projet verra-t-il un jour le jour ? Rien n’est moins sûr.

s https://allthatsinteresting.com/doomsday-moon-vault

Mots-clés lune