Bientôt une Dacia électrique ultra accessible

Vous avez un penchant pour les voitures électriques, mais vous ne souhaitez pas forcément vous ruiner pour en acquérir une ? Eh bien l’idéal serait de vous tourner vers Dacia. Lors de la présentation de ses résultats financiers, le groupe Renault a annoncé qu’il préparait la sortie d’une citadine électrique ultra accessible sous la marque Dacia.

Avec cette annonce, le constructeur automobile risque de faire trembler la concurrence sur le marché des voitures électriques.

Bientôt une Dacia électrique ?

Bientôt une Dacia électrique ?

Cette voiture, connue sous le nom de code BBG, est présentée comme une déclinaison européenne de la Renault K-ZE, commercialisée en Chine depuis 2019. Si on se réfère aux déclarations de Thierry Bolloré, l’ex-patron de Renault, en septembre dernier, le prix de ce véhicule devrait avoisiner les 10 000 euros.

Il faudra néanmoins attendre 2021 pour découvrir cette citadine électrique.

Une citadine aux allures de SUV ?

Si ce véhicule électrique s’avère être une version européanisée de la Renault K-ZE, elle devrait s’apparentait à un SUV compact. D’après les sources, la taille de cette voiture devrait être assez réduite pour limiter le coût de production et offrir un maximum d’autonomie.

La production de cette citadine électrique devrait revenir à eGT New Energy qui a également travaillé sur la Renault K-ZE. Ce véhicule aurait un moteur de 33 kW et afficherait 45 chevaux et 105 km/h de vitesse maximale.

Une autonomie pouvant monter jusqu’à 350km en usage urbain

Sa batterie lithium-ion de 26,8 kWh lui offre une autonomie de 271 km, qui peut être poussée jusqu’à 350 km en usage urbain. Pour ce qui est de la recharge, l’utilisateur devra attendre 30 minutes pour que la batterie retrouve 80% de la capacité sur une prise rapide.

Le constructeur automobile est déjà confiant quant au succès que rencontrera sa future citadine électrique, notamment dans le covoiturage. « Les jeunes loueront ce genre de véhicule et c’est pourquoi nous croyons que le jour où un véhicule électrique du segment A arrivera sur le marché européen, il pourrait avoir un énorme succès en matière de covoiturage. » a déclaré Olivier Murguet, Directeur Commerce et Régions chez Renault.

Cette voiture sera importée depuis la Chine en 2021. D’après les prévisions d’un cabinet d’analyse spécialisé dans l’industrie automobile, Renault produira environ 20 000 à 30 000 unités de ce véhicule pour le marché européen.

Mots-clés Dacia