Bientôt une grande chasse aux sextoys en Belgique… pour la bonne cause

Depuis 10 ans, la société Soft Love organise une chasse aux sextoys du côté de Namur, à Wépion, en Belgique. L’événement à succès rassemble, chaque année, des gens venus du monde entier dans le but de dénicher des jouets sexuels enfouis sous terre. Les bénéfices tirés de l’expédition sont octroyés à des organisations caritatives.

Le principal but de l’événement est de « promouvoir l’émancipation de la femme ».

Une bouche en train de sourire

Crédits Pixabay

La dixième édition aura lieu le 19 avril 2020. La société organisatrice a déclaré qu’il y aura  « 1 600 jouets érotiques enterrés sous une pelouse verdoyante », soit le double des lots à gagner de l’année dernière. Par conséquent, la surface de jeu a été agrandie. Les bénéfices seront reversés à Endométriose Belgique et Relais pour la Vie.

Il faut avoir plus de 16 ans et débourser 4 euros pour participer à l’événement.

Un événement d’envergure internationale

La Chasse aux sextoys est devenue un événement d’envergure internationale. L’année dernière, des Françaises, des Hollandaises, des Espagnoles et des Portugaises y ont participé. Pour la prochaine édition, il y aura des personnes venues d’Italie, de Pologne, du Luxembourg et d’Allemagne.

L’événement met l’accent sur la liberté d’expression et la liberté sexuelle des femmes. « Chaque année, la chasse a de plus et plus de succès, c’est du délire et nous en sommes évidemment très heureux », a commenté l’un des organisateurs. 10 000 hommes et femmes ont participé à dernière édition.

Pour la chasse de cette année, ils espèrent accueillir au moins 6 500 femmes provenant d’un peu partout en Europe. La présence masculine sur le terrain sera limitée au nombre de 300 hommes.

Les bénéfices seront reversés à des associations caritatives

ASBL Endométriose Belgique, l’une des associations qui recevront les bénéfices, est spécialisée dans la lutte contre l’endométriose. Il s’agit d’une maladie de l’utérus qui concernerait une femme sur dix, d’après EndoFrance.

« Cet événement, au profit d’associations caritatives, est devenu incontournable et défend l’émancipation de la femme. Il permet de sensibiliser les gens sur la réalité et le besoin de communiquer sur la sexualité », ont écrit les organisateurs sur le site officiel de l’événement.

Mots-clés insolitensfy