Bientôt une IA qui comprend le langage des dauphins ?

Gavagai AB est une start-up suédoise de hautes technologies. Elle s’est spécialisée dans le domaine de l’intelligence artificielle. Son IA est capable de comprendre plusieurs langues. Actuellement, celle-ci arrive à cerner quarante-cinq langues. Afin de la déployer à l’échelle industrielle, l’entreprise a déboursé, au total, neuf-millions de dollars sur une durée de sept ans. Dernièrement, la société a annoncé un projet qui vise à décoder la langue des dauphins.

Selon le calendrier de l’entreprise, la réalisation de ce projet de compréhension de la langue de cette espèce marine durera quatre ans. Afin de le mener à bien, Gavagai AB s’est associée avec le KTH Royal Institute of Technology de Stockholm.

IA Dauphins

Leur objectif est de faire en sorte que l’IA soit capable de comprendre quarante-six langues en 2018, avec celle des dauphins.

Les dauphins ont leur langage

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce projet n’est pas dépourvu d’intérêt. Les zoologistes et les spécialistes de l’IA pourraient en effet profiter directement de cette avancée technologique.

Les dauphins sont des mammifères aquatiques, dont la langue serait quelque peu similaire à celle des humains. Les codifications par lesquelles ils communiquent s’effectuent à travers une forme de dialogue. Concrètement, pour se parler d’une manière réciproque, ces animaux marquent des pauses.

D’après une étude menée l’année dernière par le St. Petersburg Polytechnical University Journal, ils s’exprimeraient même en formulant des phrases. Elles seraient constituées de mots individuels, suivant un certain ordre déterminé. Ainsi, l’apprentissage de cette forme de langue par l’intelligence artificielle ne devrait pas être très différent de celui du langage humain. Le décodage consistera notamment en l’établissement des liens entre les sons et leur sens.

L’intérêt de comprendre les dauphins

Les dauphins sont des animaux extraordinaires. Loin d’être nuisibles, ils ont même déjà apporté leurs contributions à l’humanité. L’US Navy les utilise notamment pour protéger les navires et les ports, ou même pour repérer des mines et récupérer des objets situés sous l’eau.

Le fait de pouvoir les interpréter à travers une IA pourrait ainsi faciliter la communication et les échanges entre les hommes et ces cétacés.

Lars Hamberg est le PDG de Gavagai AB. Il a souligné que pour l’instant, aucune application commerciale de ses travaux n’est prévue. Néanmoins, cette étape ne devrait pas être difficile à mettre en oeuvre dès que le projet sera terminé. Pour le moment, les chercheurs se concentrent sur la collecte de données se rapportant à ce langage animal.