Bientôt une nouvelle interface pour Feedburner ?

Youhou ! Chez Google on est de vrais petits fous et on aime bien changer des trucs à des machines pour passer le temps. Cette fois, ils s’en sont pris à Feedburner et ils ont décidé de mettre en place une toute nouvelle interface beaucoup plus dynamique et qui n’est pas sans rappeler la nouvelle interface d’adSense. Alors forcément, il fallait bien en parler, d’autant plus que ce nouveau Feedburner apporte un certain nombre de nouveautés utiles.

Dans la vie d’un blogueur, il n’y a rien de plus important que les chiffres. Ou plus exactement que ses chiffres. Moi, tous les matins, lorsque je me lève, je ne passe pas aux toilettes et je fonde directement vers mon iMac de bourgeois pour regarder mes gains adSense, mes gains eBuzzing, mes gains TradeDoubler, mes gains BlogBang, le nombre de VU de la veille, le nombre de VU de l’avant-veille (au cas où on m’en aurait ajouté), le nombre de VU des 30 jours précédents et… mon compteur Feedburner. Sans oublier aussi mon classement Wikio.

Et là, ce matin, je suis tombé sur un drôle de lien sur Feedburner me proposant de “Try the new interface, fucking blogger”. Alors bon, moi, quand on me parle gentiment, je ne sais pas refuser et j’ai forcément cliqué dessus pour voir de quoi il en retournait. Même que j’ai drôlement bien fait parce que le résultat vaut vraiment le détour.

La nouvelle interface de Feedburner est beaucoup plus complète que la précédente. Sur la page d’accueil, on peut accéder à un résumé de l’activité, avec l’affichage de ses messages, les éléments les plus cliqués (genre les articles qui rencontrent le plus de succès auprès des internautes), un résumé des flux et ainsi de suite. Plutôt clair. Ensuite, il suffit de cliquer sur l’un de ses flux pour obtenir plus d’informations à son sujet. Précisons qu’il est possible de générer des rapports détaillés et de combiner plusieurs critères pour affiner au maximum le chouette graphique dynamique qu’est vraiment trop beau.

Pas mal, donc, mais pas parfait. Le gros défaut, en fait, c’est qu’on ne sait plus comment accéder aux outils proposés par le bouzin. Genre Socialize, tout ça… Pour y retourner, la seule solution, c’est finalement de repasser par l’ancienne interface. Ou alors, c’est parce que je ne suis pas encore bien réveillé, hein…

Sinon c’est zoli, hein.

Via