Bientôt une smartwatch et une tablette Poco ?

Grâce à sa capacité à satisfaire tous les budgets, Poco est devenue une marque high-tech de premier plan en Inde et en Chine. Et elle pourrait bientôt entrer dans les segments des tablettes et des smartwatchs pour consolider sa position.

Le 9 novembre a été choisi par Poco pour le lancement international de son M4 pro. Beaucoup seront sûrement impatients de mettre la main sur le téléphone. Après tout, la marque n’a jamais échoué dans ce segment. Jusqu’à présent, cependant, elle ne s’est pas aventurée dans d’autres domaines populaires, notamment ceux des smartwatchs et des tablettes. Des rumeurs indiquent néanmoins que de tels produits pourraient bientôt figurer dans son catalogue. Si elles sont fondées, l’entreprise devrait être en mesure de renforcer davantage sa position dans les segments de l’entrée et du milieu de gamme premium.

Crédits 123rf.com

Les récents commentaires d’Angus Ng, responsable du département marketing produit de la firme, permettent d’y voir plus clair.

Commencer petit

Lors d’une récente interview, le haut responsable de Poco a parlé non seulement du M4 Pro, mais aussi des autres projets de l’entreprise. Il a tenu à préciser que les choses se feront progressivement, même si la marque ne s’interdit rien. « Commencer petit au début » a toujours été le mot d’ordre de Poco. On peut donc s’attendre à voir apparaître à l’avenir dans son catalogue des power banks, des appareils audio et même des terminaux mobiles autres que des smartphones.

Il y a ainsi des raisons de croire à la prochaine arrivée de la première tablette estampillée Poco. Angus Ng admet que la pandémie a revitalisé le segment, mais celui-ci semble déjà saturé compte du nombre important des modèles disponibles. On devrait ainsi attendre encore longtemps pour voir débarquer la première ardoise de la marque. Il devrait en être de même pour la smartwatch, car la société souhaite concentrer toute son énergie sur le M4 Pro. À noter que ce smartphone a déjà été officialisé en Chine sous le nom de Redmi Note 11.

Plus de personnalisation logicielle

Pour parvenir à la réalisation de son projet d’intégration de nouveaux produits dans son catalogue, Poco envisage une séparation de son logiciel de MIUI. Actuellement, seul le Poco launcher constitue le principal élément de différenciation. Avec ses prochains produits, il faut toutefois s’attendre à davantage de personnalisations logicielles. Celles-ci devront être en adéquation avec les conceptions matérielles du constructeur.

On sait également que Poco prépare un appareil avec le chipset Snapdragon 870 sous le capot. En revanche, elle ne semble pas prête à adopter le Snapdragon 888. Ce dernier est en effet plus énergivore et peut même provoquer une surchauffe des smartphones qui l’intègrent. La firme devrait surtout préférer le Snapdragon 865, considéré comme plus stable et plus efficace en termes de refroidissement.