Bientôt une version moins chère du Snapdragon 888 ?

Qualcomm nous prépare peut-être une surprise. Selon notre confrère teuton Roland Quandt, le fondeur aurait en effet l’intention de lancer dans ces prochains mois une version moins chère du Snapdragon 888.

Présenté en décembre dernier, le Snapdragon 888 est clairement considéré comme la puce de la démesure. Extrêmement puissant, il ne fait aucun compromis en termes de puissance et il est donc pensé pour les smartphones les plus puissants du marché.

Crédits Monoar Rahman Rony – Pixabay.com

Gravé en 5 nm, la puce s’appuie donc sur un CPU composé de huit coeurs répartis en trois clusters : un Cortex-X1 cadencé à 2,84 GHz, trois Cortex-A78 cadencés à 2,4 GHz et quatre Cortex-A55 cadencés à 1,8 GHz.

Un Snapdragon 888 Lite pour conquérir le marché ?

Pour l’accompagner, on trouve un GPU Adreno 660, mais aussi une nouvelle puce neuronale capable de déployer une puissance de 26 TFLOPS et un triple ISP entièrement pensé pour la photo.

Une puce puissante, que nous avons notamment pu découvrir lors de notre test du Xiaomi Mi 11.

Mais voilà, si le Snapdragon 888 ne manque pas de coffre, il coûte assez cher à produire. Qualcomm a répondu en partie à ce problème en lançant le Snapdragon 870, mais le fondeur n’aurait pas l’intention d’en rester là et il préparerait ainsi une version allégée du Snapdragon 888.

En fouillant sur la toile, Roland Quandt est en effet tombé sur une nouvelle référence provenant du catalogue de Qualcomm. Une référence ne correspondant pour l’instant à rien de ce que nous connaissons.

A lire aussi : Tente de doubler ton salaire avec Expectra (groupe Randstad) !

Une puce haut de gamme sans 5G ?

Le SoC en question est en effet désigné par le numéro SM8325, un numéro finalement assez proche de celui du Snapdragon 888, désigné pour sa part sous la référence SM8350. Dans ce contexte, notre confrère pense que les deux puces font partie de la même famille, et donc que ce SM8325 est en réalité une version allégée du Snapdragon 888.

En revanche, dans son tweet, Roland Quandt indique également que cette puce pourrait faire l’impasse sur la 5G pour conserver le coût le plus bas possible. Un choix qui ne nous semble pas logique. Face à un Snapdragon 888 et un Snapdragon 870 qui sont tous les deux compatibles avec cette nouvelle norme, lancer une version 4G du premier n’aurait finalement que peu de sens.

Si la 5G est encore loin d’être disponible partout, elle reste tout de même un critère important pour des gens qui ne changent pas de smartphone tous les ans. Lancer une puce haut de gamme sans le support de cette nouvelle norme risquerait donc de lui porter sérieusement préjudice.