Bientôt, vous pourrez réparer vous-même votre Mac ou iPhone

Il y a quelques mois, certaines rumeurs faisaient état de la volonté d’Apple d’offrir la possibilité à ses utilisateurs de réparer eux-mêmes leurs appareils. Ces bruits de couloir viennent d’être confirmés, ce jour par l’entreprise installée à Cupertino en Californie. C’est par un communiqué de presse publié sur son site qu’Apple a fait l’annonce. Son futur programme intitulé réparation en libre-service sera disponible aux États-Unis, dès le début de l’année 2022. Il s’étendra progressivement aux autres pays tout au long de la même année.

Réparation iPhone – Crédit – 01 Net

Une première phase réservée aux composants essentiels

Le programme ne permettra pas de réparer dès le début tous les problèmes propres aux appareils de la marque Apple. Il va d’abord se concentrer sur les iPhone 12 et les iPhone 13 ainsi que sur les MacBook basés sur M1.

Cette première phase de la réparation en libre-service sera également circonscrite à la réparation de quelques composants essentiels. Il s’agit essentiellement de la batterie, de l’écran, de l’appareil photo et d’autres pièces que la marque jugera utiles. Par la suite, d’autres types de réparation et de pièces seront progressivement ajoutés à l’offre.

Les clients souhaitant prendre part au programme auront accès à un manuel de réparation et à une boutique en ligne. Cette dernière leur permettra de trouver lesdites pièces rendues éligibles par le programme pour effectuer leurs réparations.

À ce niveau, Apple n’a pas apporté plus de précision concernant le coût des pièces de rechange. Toutefois, elle a précisé qu’elle compte mettre à disposition un crédit pour les clients. Celui-ci devrait leur permettre de renvoyer leurs pièces usagées pour recyclage.

Jeff Williams, Chief Operating Officer d’Apple a tenu à rappeler que le but de cette manœuvre est de permettre aux utilisateurs d’avoir un plus vaste choix en cas de besoin de réparation. Elle permettra également d’élargir l’accès à des pièces détachées estampillées Apple.

Il a également rajouté que ces dernières années, son entreprise a tout mis en œuvre pour augmenter les centres de réparations agréés Apple. Ceux-ci ont un accès privilégié aux pièces détachées d’origine, à différents outils et à des formations.

Il faut d’ailleurs souligner qu’aujourd’hui on dénombre plus de 5000 centres de services agréés Apple. À cela, viennent s’ajouter plus de 2800 réparateurs indépendants qui travaillent avec des pièces détachées d’origine et des outils certifiés.

Un programme destiné avant tout aux réparateurs expérimentés

On ne devient pas dépanneur d’appareils électroniques en un claquement de doigts. Il faut maitriser certaines bases avant de pouvoir réparer convenablement les productions d’une firme comme Apple. Voilà pourquoi, le programme se destine avant tout aux réparateurs ayant une certaine expérience.

Les autres utilisateurs devront continuer à recourir à des centres agréés. Il peut s’agir des magasins Apple que d’autres utilisateurs ayant les compétences nécessaires. On est en droit de se demander quelle mouche a bien pu piquer Apple pour que l’entreprise prenne cette décision pour le moins étonnante. Nous parlons tout de même d’une entreprise qui a tout mis en œuvre pour que seuls ses techniciens soient capables de réparer ses appareils.

Apple n’a pas expliqué les raisons qui l’ont poussé à mettre en place ce programme. Toutefois, selon certaines indiscrétions la société aurait cédé à la pression venant de la part du gouvernement américain.

Différentes mesures de droit à la réparation ont fleuri ces dernières années. Elles pourraient obliger Apple et certaines multinationales à permettre à leurs clients de réparer eux-mêmes leurs appareils. Or, elles sont massivement soutenues par plusieurs états américains, la maison blanche et la commission fédérale du commerce.

De là, on pourrait déduire qu’Apple prend les devants afin de ne pas faire face à de multiples plaintes venant de la part de consommateurs mécontents.