Bienvenue à la dépression de l’Afar, l’endroit le plus inhospitalier sur Terre

La Terre est une planète merveilleuse avec de magnifiques paysages et de belles plages de sable fin. Et ça, c’est sans compter sur ses monts enneigés ou même sur ses grandes vallées verdoyantes. Oui, notre planète est magnifique mais elle abrite aussi des régions totalement inhospitalières et la dépression de l’Afar est sans doute la pire de toutes.

La dépression de l’Afar est située en Afrique de l’Est et elle couvre une partie de l’Ethiopie mais aussi le centre de l’Erythrée, le sud de Djibouti et le nord-ouest de la Somalie.

Afar

La dépression de l’Afar, ou l’enfer sur Terre.

Elle est désignée sous plusieurs noms différents et certains l’appellent ainsi triangle de l’Afar, Danakil, Dancalie, dépression de Danakil ou encore dépression de Dancalie.

La dépression de l’Afar est la région la plus inhospitalière de la planète

La zone atteint une superficie de 4 000 km2 et elle se situe sous le niveau moyen des océans. Certaines zones descendent même à 155 mètre sous le niveau de la mer mais ce n’est pas pour cette raison que cette région est aussi connue.

Non, car la dépression de l’Afar est considérée par la plupart des géologues comme l’endroit le plus inhospitalier de la planète.

Pour commencer, toute la zone est sismiquement active et elle est souvent le théâtre de petits tremblements de terre. Ce n’est d’ailleurs pas surprenant car elle se situe entre trois zones de distension de la croûte terrestre. Non, mais ce n’est pas fini car elle abrite aussi de nombreux volcans rouges qui déversent régulièrement leurs fluides sur ses terres.

Comme si cela ne suffisait pas, la dépression est en plus une des zones les plus chaudes et les plus stériles du globe. Les températures oscillent ainsi le plus souvent entre 30°C et 42°C. Et le problème, c’est que l’air est aussi saturé de vapeurs de chlore et de soufre.

Les rares points d’eau sont souvent proche du point d’ébullition et ils contiennent en plus de nombreux contaminants extrêmement dangereux pour l’homme mais aussi pour tous les organismes vivants.

Bref, vous l’aurez compris, la dépression de l’Afar est le dernier coin où passer ses vacances.

La dépression de l’Afar fascine de nombreux chercheurs

Toutefois, cette région fascine aussi de nombreux chercheurs et cela n’a rien de surprenant car cette région nous donne aussi un aperçu de ce à quoi ressemblait la Terre à ses débuts. Il a en effet fallu plusieurs millénaires pour que notre belle planète soit en mesure d’accueillir la vie.

Mais ce n’est pas le plus surprenant. Contrairement à ce que pensaient beaucoup de scientifiques, certains organismes sont parvenus à s’habituer aux conditions extrêmes de la région. Plusieurs experts ont ainsi eu la surprise de trouver pas moins de trois écosystèmes différents.

Il sont malheureusement difficiles à étudier car il est presque impossible de s’installer durablement dans la région. Toutefois, plusieurs chercheurs ont organisé une expédition sur place afin de procéder à plusieurs prélèvements. Ils pensent en effet que la dépression d’Afar pourrait nous aider à mieux comprendre… les écosystèmes extra-terrestres.

Il faudra cependant attendre encore un peu avant de savoir si leurs recherches se sont avérées fructueuses.

Crédits Image

Mots-clés géographieinsolite