Bigelow va mettre l’accent sur les habitats spatiaux

Mardi dernier, Robert Bigelow a annoncé le lancement d’une nouvelle entreprise spatiale baptisée Bigelow Space Operations. L’idée serait de capitaliser sur la demande d’opérations humaines dans Low Earth Orbit. Bigelow Space Operations est en partenariat avec Bigelow Aerospace, spécialisée la fabrication d’habitats spatiaux humains gonflables. Lors de la conférence de presse, il a également fait part de sa crainte pour l’avenir des stations spatiales commerciales.

Cette annonce intervient quelques semaines après que l’administration Trump ait exprimé sa volonté de réduire les budgets consacrés à l’ISS. Le milliardaire hôtelier entend ainsi anticiper les bouleversements qui pourront se produire au sein de ce secteur. Il a évoqué deux grandes menaces qui seraient la Chine et la NASA.

ISS

D’après son analyse, la Chine et la NASA menacent de compromettre la transition vers des stations spatiales exploitées commercialement.

Deux grandes menaces

La Chine, qui était initialement exclut des gestions des projets de la Station Spatiale Internationale, dispose aujourd’hui de ses propres moyens. En 2020, le gouvernement chinois prévoit de lancer sa propre station spatiale. Elle courtise actuellement les pays partenaires de l’ISS qui sont des alliés potentiels de Bigelow.

« La Chine offre des termes, des conditions et des caractéristiques très attrayants que le secteur commercial va avoir un temps horrible à essayer de rivaliser avec », a-t-il déclaré. Par ailleurs, la NASA compte abandonner les programmes ayant trait au Low Earth Orbit en faveur de programmes spatiaux plus profonds et éloignés comme le Getaway.

Il faut trouver une solution dès maintenant

Cela ferait en sorte que les budgets des potentiels partenaires seraient engagés dans les nouveaux programmes, pouvant mener à une baisse de la demande d’accès humain au Low Earth Orbit.

« Si ces partenaires de l’ISS sont maintenant courtisés pour participer à des opérations dans l’espace lointain, ils n’auront peut-être plus beaucoup d’argent pour devenir un client de Low Earth Orbit », a affirmé Bigelow. « Nous sommes tous en faveur de Gateway, mais cela ne devrait pas être la seule chose offerte aux partenaires. Ils devraient avoir la possibilité de disposer d’argent pour les dépenser sur les opérations en basse terre », a-t-il ajouté.

Selon le milliardaire, « si l’ISS est réaffectée et modifiée en 2025, ce sera un épisode politique ». « Il doit avoir une solution qui est travaillée dès maintenant en collaboration avec les joueurs de la station spatiale commerciale. C’est un problème très sérieux », a-t-il poursuivi.

En ce moment, Bigelow Space Operations prévoit de dépenser des millions de dollars pour évaluer le marché.