Bijin-Tokei, l’horloge parlante 2.0

En tant que blogueur super top influent, je reçois par jour des dizaines et des dizaines de communiqués de presse pour me présenter des services grave innovants. Ouais, c’est la vie, on n’est pas issu du même monde et c’est ce que je me dis à chaque fois que je fume mon cigare vautré dans mon jacuzzi, entouré par mes castors domestiques. Cela dit, Bijin-Tokei ne m’a pas été présenté par une agence de communication « alternative ». Non non, c’est mon pote Nekomata qui m’en a parlé. Alors si vous aimez les jolies nippones et que vous ne savez pas quoi faire de votre journée, vous êtes bien tombés.

Bijin-Tokei, il est 13h23

Le temps, c’est de l’argent, bordel ! Et c’est la raison pour laquelle je n’hésite jamais à écraser les cyclistes quand je suis au volant de ma béhème. Faut dire aussi, toutes ces mères au foyer qui amènent leurs mioches à l’école, je m’en fous moi, je suis beaucoup trop occupé à couler la bourse en spéculant avec le fric des blaireaux de la classe moyenne qui m’ont fait confiance, le tout en m’enfilant évidemment un bon paquet de lignes de coke chaque jour.

Ouais ouais, ne vous inquiétez pas, je plaisante, je ne suis pas devenu trader.

Bjin-Tokei, il est 13h30

Bref, Bijin-Tokei se présente un peu comme une horloge parlante 2.0, mais avec des photos de filles nippones plutôt mignonnes. Trop de la balle, je fais des vers sans en avoir l’air. Oh, et je viens d’en refaire un, je suis trop créatif, c’est incroyable !

Le concept qui se cache derrière ce site est formidablement simple : pour chacune minute qui passe, vous avez une fille qui vous indique précisément l’heure qu’il est. Évidemment, à chaque fois, on a droit à une nouvelle fille et c’est bien là ce qui rend le concept aussi attractif. Oui, parce qu’on finit par passer notre temps à attendre le refresh automatique histoire de voir les petites nanas défiler nos petits yeux d’obsédés.

Bijin-Tokei, il est 13h36

Et le truc vraiment cool, avec ce service, c’est qu’il nous permet en plus de… heu… hem… enfin… heu… hem… bah rien en fait. Ouais, je sais, ce billet est un peu inutile, toussa toussa, mais vous comprenez, il y a des jours avec et des jours sans, hein… Non et puis sinon je suis vachement content parce que j’ai réussi à tuer un moustique en pissant dessus. Ouais, je déteste les moustiques, ils sont vilains, en plus y a que les femelles qui piquent, les salopes… Bon, par contre, là, du coup, va falloir que je pense à les repeindre, mes chiottes, et faut absolument que je regarde sur internet comment on fait pour peindre des murs.

Putain, les mecs, être Geek c’est vraiment pas facile des fois…

Via Nekomata (qui aime bien les babes nippones apparemment)

Mots-clés funinsoliteweb 2.0