Bill Gates prédit deux autres désastres auxquels l’humanité va devoir faire face

Il y a quelques années, Bill Gates, le cofondateur de Microsoft, a fait une prédiction selon laquelle il était tout à fait possible qu’un nouveau virus respiratoire cause une grave pandémie qui ferait beaucoup de morts dans le monde. La prédiction de l’homme d’affaires s’est finalement avérée exacte puisque depuis son apparition vers la fin de l’année 2019, la Covid-19 a déjà tué des millions de personnes de par le monde.

Récemment, Gates a fait une nouvelle déclaration sur les prochaines catastrophes auxquelles l’humanité pourrait être confrontée dans le futur. Selon lui, le changement climatique et le bioterrorisme constituent les deux plus grandes menaces susceptibles de causer le plus de dommage à l’espèce humaine.

Crédits Pixabay

Le changement climatique est un problème qui est aujourd’hui bien connu, et la planète commence d’ailleurs à en ressentir les effets. Pour ce qui est du bioterrorisme, c’est effectivement une menace que l’on ne peut pas écarter avec l’avancée de la technologie.

Nous étions prévenus

C’est en 2015, lors d’une conférence intitulée « La prochaine épidémie ? Nous ne sommes pas prêts », organisée par les médias TED, que Gates a averti le monde de la probabilité de l’apparition d’une pandémie causée par un virus respiratoire.

A l’époque, l’entrepreneur avait indiqué que ce ne serait pas la guerre qui causerait la mort de millions de personnes mais l’émergence d’un nouveau virus. « Si quelque chose tue plus de 10 millions de personnes dans les prochaines décennies, il s’agira probablement d’un virus hautement contagieux plutôt que d’une guerre », a-t-il déclaré.

Les nouvelles prédictions

Dans une interview récente avec Derek Muller, animateur de la chaîne YouTube « Veritasium », Gates a de nouveau fait une déclaration sur les éventuelles menaces mortelles auxquelles l’homme pourrait faire face dans les années à venir.

Gates a ainsi décrit le changement climatique comme étant l’une des menaces potentielles. Il a déclaré que ce phénomène pourrait entrainer chaque année beaucoup plus de morts que l’actuelle  pandémie de Covid-19.

La seconde menace qu’il a citée est le bioterrorisme. Selon ses dires, un virus d’origine artificielle pourrait être développé par quelqu’un qui voudrait causer des dégâts. Gates a indiqué que les chances de tomber sur ce genre de virus sont plus élevées que celles de faire face à des épidémies d’origine naturelle.   

Bien que sa prédiction de 2015 se soit avérée exacte, Bille Gates a quand même avoué dans l’interview qu’il n’était pas du tout satisfait. L’homme a dit regretter de ne pas avoir pu être plus persuasif pour convaincre les gens de prendre la menace d’une nouvelle pandémie au sérieux.

En tout cas, nous sommes maintenant prévenus. Peu importent les menaces, il faut pouvoir être prêts à réagir le moment venu, et donc bien se préparer.