Le Bitcoin consommerait deux fois moins d’énergie que le secteur bancaire

Galaxy Digital, la société de services financiers et de gestion des investissements, a récemment publié un rapport intitulé « On Bitcoin’s Energy Consumption : A Quantitative Approach to a Subjective Question ». Selon le document, le système bancaire traditionnel et l’industrie aurifère consomment deux fois plus d’énergie que le réseau Bitcoin.

Cette analyse intervient juste après que le PDG de Tesla a déclaré officiellement sur Twitter qu’il n’acceptera plus le Bitcoin (BTC) comme mode de paiement pour acheter des voitures chez lui. Elon Musk a justifié sa décision par des préoccupations environnementales. L’annonce semble avoir entraîné un bouleversement au sein du marché des cryptomonnaies.

Crédits Michael Wuensch – Pixabay

Le rapport de Galaxy souligne que la consommation annuelle d’électricité de Bitcoin est de 113,89 térawatts par heure. Pourtant, celle du système bancaire et de l’industrie aurifère est estimée respectivement à 263,72 TWh et à 240,61 TWh à l’échelle mondiale.

Une consommation transparente et traçable

La consommation énergétique de Bitcoin serait non seulement moindre, mais peut être évaluée facilement. Elle est à la fois transparente et détectable en temps réel grâce à des outils d’indication, contrairement à d’autres systèmes financiers traditionnels.

En général, le secteur bancaire ne communique pas directement les données relatives à sa consommation. Pourtant, le volume d’électricité annuel dépensé par les centres de données bancaires, les agences bancaires, les guichets automatiques et les centres de données des réseaux de cartes, serait immense.

En ce qui concerne l’industrie aurifère, les données dans le rapport ont a été obtenues grâce au rapport du World’s Gold Council intitulé « Gold and climate change : Current and future impacts ».

Le tweet d’Elon Musk a valu 500 milliards de dollars

« La cryptomonnaie est une bonne idée à de nombreux niveaux et nous pensons qu’elle a un avenir prometteur, mais cela peut coûter cher à l’environnement. »

Elon Musk sur Twitter

Tout naturellement, la publication de Musk a suscité un certain engouement au sein de la cryptosphère. Le refus du roi des cryptos par Tesla n’a pas manqué de troubler le marché. Pour les utilisateurs de Bitcoin, SpaceX devrait tout d’abord passer ses fusées à une énergie plus durable afin que « Musk ne passe pas pour un gros hypocrite désemparé ».

Le marché a connu une perte de plus de 500 milliards de dollars après que le fondateur de Tesla ait fait cette annonce sur Twitter. En parallèle, le cours du Bitcoin a dégringolé sous la barre des 43 000 dollars pour la première fois depuis début du mois de février.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que le patron de Tesla s’impose de la sorte dans le marché des cryptos rien que par un tweet. Dernièrement, il s’est occupé de propulser le Dogecoin grâce à des memes avant de s’attaquer au roi des cryptos. Un nouveau terme est d’ailleurs né pour qualifier le poids d’Elon Musk sur ce marché en pleine expansion : le « Musk move » ou effet Musk.

Mots-clés bitcoin