BlackBerry 10 : du 720p pour le premier smartphone tactile

En ce moment, ça doit bosser dur chez RIM et c’est plutôt compréhensible puisque la firme est actuellement en mauvaise posture et qu’elle a donc tout à prouver. Comme chacun le sait, c’est l’année prochaine que tout devrait changer pour le constructeur canadien puisque c’est à cette date que vont arriver sur le marché les premiers smartphones sous BlackBerry 10, aka BBX. Or justement, c’est à l’occasion du 15 août que la firme a souhaité apporter quelques précisions sur la résolution des écrans de ses prochains terminaux. Une résolution qui sera d’ailleurs standardisée histoire de faciliter la vie aux développeurs.

BlackBerry 10 : du 720p pour le premier smartphone tactile

Ce que l’on sait, c’est que les téléphones portables sous BlackBerry 10 se déclineront en deux « familles », en deux gammes. D’un côté, nous aurons des mobiles jouant la carte du tout tactile, à l’image de ce que propose le Torch 9860. Il s’agit bien évidement pour ces derniers de venir marcher sur les platebandes de l’iPhone et de tous les androphones du marché, donc de conquérir des utilisateurs qui ne jurent désormais plus que par le tactile. De l’autre, nous aurons des smartphones plus en adéquation avec les principes qui ont permis le succès de la marque dans les années 2000, et donc des smartphones équipés à la fois d’un écran tactile et d’un clavier physique complet. Exactement comme ce que propose le Bold 9780.

Ces deux gammes ne proposeront bien évidemment pas la même résolution.

  • La gamme tactile : résolution de 1280 par 720, au format 16:9.
  • La gamme standard : résolution de 720 par 720, au format 1:1.

Alors bien sûr et comme mentionné un peu plus haut, ce sont les développeurs qui apprécieront le plus cette uniformisation puisqu’ils n’auront plus à se casser la tête pour assurer le portage et la compatibilité de leurs applications sur tous les terminaux de la marque. Pour RIM, l’objectif est assez clair, il s’agit tout simplement de rendre la main vers les concepteurs de l’application et de leur donner envie de s’investir sur sa plateforme mobile. Remarquez, c’est assez logique, ce sont effectivement les développeurs qui permettront à BBX de décoller.

Via