BlackBerry rachète Cylance, la nouvelle pépite de la cybersécurité

BlackBerry n’a pas hésité à signer un chèque d’une valeur de 1,4 milliard de dollars pour acquérir une des plus grandes firmes de cybersécurité : Cylance. Une somme aussi colossale place cette transaction parmi celles les plus importantes que BlackBerry a effectuées durant ces 7 dernières années.

Toutes les démarches liées à la vente sont actuellement en cours et, si tout se passe bien, l’acquisition sera effective en février 2019.

BlackBerry Assistant : image 1

Cylance se présente comme un pionnier des logiciels d’intelligence artificielle. L’entité se positionne aujourd’hui dans la même catégorie que Kaspersky, McAfee ainsi que d’autres acteurs incontournables du marché avec un chiffre d’affaires de plus de 130 milliards de dollars. Les statistiques dévoilent environ 3 500 entreprises à son actif.

Ces dernières années, BlackBerry focalise ses activités sur la conception ainsi que le développement de logiciels. Elle entend intégrer l’IA à l’ensemble de ses solutions antimalware.

Un investissement plus que bénéfique pour BlackBerry

BlackBerry se vante de cette nouvelle acquisition qui pourrait bien le propulser sur le devant de la scène. À ses débuts, la société Cylance s’est concentrée sur la création de logiciels de sécurité. Dernièrement, elle a travaillé sur un projet qui a fortement attiré l’attention de l’ancien fabricant de smartphones : le développement d’un logiciel de cybersécurité compatible avec l’IA.

Selon BlackBerry, le rachat de Cylance va lui permettre d’intégrer les capacités ainsi que les solutions d’intelligence artificielle à sa nouvelle gamme de logiciels. Les autres logiciels ne seront pas pour autant en reste.

Le directeur général de la firme poursuit : « Le leadership de Cylance en matière d’intelligence artificielle et de cybersécurité viendra immédiatement compléter l’ensemble de notre portefeuille ».

BlackBerry part à la conquête d’un nouveau marché

BlackBerry a fait ses premières armes dans la fabrication et la commercialisation de smartphones. Face à la montée en puissance de la concurrence, il a choisi de se réorienter vers une activité plus lucrative, et ce, dans le courant de l’année 2016. BlackBerry peinait en fait à suivre le rythme des deux géants de la téléphonie mobile Apple et Samsung.

Grâce au rachat de Cylance, BlackBerry entend renforcer sa position sur le marché de la cybersécurité. Il poursuit un projet dument lancé par la boîte de cybersécurité. Il consiste à mettre en place une solution visant à protéger tous les appareils connectés à Internet contre d’éventuelles cyberattaques.

Mots-clés blackberry