Blacklist : l’identité de Raymond “Red” Reddington enfin révélée ?

Blacklist arrive à la fin de sa huitième saison. L’épisode 21 a en effet été diffusé en début de semaine aux Etats-Unis. Et il nous a peut-être révélé la véritable identité de Raymond “Red” Reddington.

Attention, cet article comprend de nombreux spoilers sur les dernières saisons de The Blacklist. Si vous avez encore quelques épisodes de retard, il sera donc préférable de ne pas poursuivre sa lecture.

Une capture de The Blacklist
Crédits NBC

Blacklist, le jeu du chat et de la souris

Avant de poursuivre, sans doute est-il préférable de résumer rapidement l’intrigue de la série. Rassurez-vous, nous allons nous montrer le plus synthétique possible.

Blacklist se focalise principalement sur deux personnages : Elisabeth “Liz” Keen, une jeune recrue du FBI, et Raymond “Red” Reddington, un ancien officier de l’US Navy traqué par les autorités et faisant partie des deux fugitifs les plus recherchés du Bureau.

Tout commence lorsque Red se rend de lui-même au quartier général pour demander à parler à Liz. Il révèle alors au Bureau qu’il est prêt à collaborer avec ce dernier et à lui livrer les plus grands criminels au monde.

Le Bureau accepte et une Task Force est créée autour de la fameuse liste noire de Red.

Chaque épisode se focalise ainsi sur un criminel à arrêter. Sauf qu’en parallèle, il y a aussi un fil rouge. Personne ne comprend ce qui relie Red à Liz et pourquoi ce dernier a choisi de se livrer et de ne parler qu’à elle.

Au fil des saisons, on découvre alors qu’un lien étroit les unit, un lien qui a donné vie à de nombreuses théories chez les internautes. Et qui nous a aussi valu quelques cliffhangers. Dont un en particulier qui a beaucoup marqué : l’épisode des ossements.

Au cours d’une saison, Red se lance en effet aux trousses d’une de ses anciennes lieutenantes, une lieutenante qui a en sa possession un sac rempli d’ossements humains. Et on apprend alors que ces derniers appartiennent en réalité… à Raymond Reddington.

A lire aussi : Les nouveautés Netflix du mois de juin 2021

Crédits NBC

Les multiples identités de Raymond “Red” Reddington

Ce moment a clairement marqué un tournant dans l’histoire de la série. Alors que nous pensions tous que Red était en réalité le père de Liz, cette révélation nous a poussés à remettre en question tout ce que nous pensions avoir pour acquis.

Les scénaristes de Blacklist ont bien entendu beaucoup joué là-dessus, en disséminant de nombreux indices pour nous induire en erreur. Jusqu’à cet épisode où le grand-père de Liz fait semblant de lui révéler la vérité.

Dom, le père de Katarina, lui apprend alors que Raymond Reddington est bien mort et que le meilleur ami de cette dernière, Ilya Koslov, a accepté de subir une opération de chirurgie esthétique pour prendre sa place et être ainsi en mesure de protéger son amie, dont il est secrètement amoureux, et sa fille Masha, qui n’est autre que Liz.

Et en toute franchise, nous y avons cru. Du moins pendant quelques épisodes et jusqu’à ce que le vrai Ilya Koslov, incarné par Brett Cullen, fasse son apparition. Les cartes ont alors été redistribuées.

A lire aussi : OCS, les films et séries du mois de juin

Crédits NBC

Un épisode qui a tout changé

Liz, bien sûr, n’a pas très bien vécu ce nouveau mensonge et elle a alors commencé à manoeuvrer pour tenter de trouver la véritable identité de Red, et c’est plus ou moins à ce moment que sa mère a choisi de revenir dans sa vie et dans celle de sa fille.

Katarina s’est en effet révélée à elle après s’être fait passer pour sa voisine. Elle a ensuite tout fait pour l’arracher à l’influence de Red.

Jusqu’à cet épisode fatidique, où ce dernier l’a tuée pour la faire taire, sous les yeux de Liz. Un moment-clé qui a marqué une rupture dans l’histoire de la série, mais aussi du personnage incarné par Megan Boone. Liz a en effet quitté la Task Force pour basculer du côté du crime et tout mettre en oeuvre pour tuer l’assassin de sa mère.

Ce qui l’a alors poussé à se rapprocher dangereusement de Neville Townsend, un homme hanté par la mort de sa famille. Une mort incombant à N13, un mystérieux espion qu’il pensait être Katarina.

Sauf qu’il se trompait. Liz lui a ainsi appris que Katarina n’était pas N13 et que cet espion était en réalité… Raymond. Townsend a ainsi accepter de collaborer avec Liz et de l’aider à se venger de Red.

Dans sa quête de vengeance, Townsend finit par capturer un ami russe de longue date de Raymond, un ami russe qui révèle à ce dernier une information cruciale… et qui change tout. Townsend se retourne alors contre Liz, qu’il cherche à capturer afin de la tuer… sous les yeux de Red.

A lire aussi : Blacklist, Dérapages, White Lines, les 9 films et séries à voir sur Netflix

Crédits NBC

L’histoire de Katarina Rostova

Ce qui nous amène à l’épisode diffusé en début de semaine aux Etats-Unis.

Après avoir été sauvée par Raymond, cette dernière accepte de suivre Red pour découvrir enfin toute la vérité.

Ils partent ensemble dans un coin perdu de l’Europe, où Red lui révèle avoir mis sur pied un système de renseignement indépendant à partir des archives obtenues alors qu’il était N13.

Ce n’est cependant pas le plus intéressant. L’épisode 21 n se focalise pas sur ce système, mais sur l’histoire de Liz et de Red. Avec de nombreuses révélations à la clé… sous forme de visions impliquant tous les principaux personnages ayant gravité autour de l’ancienne agente du FBI.

On apprend ainsi que Katarina a été élevée dans le but de devenir une espionne pour le KGB. A un point tel que Dom, son père, a même choisi son époux… mais aussi son amant. Pour obtenir des informations des Etats-Unis, il a effectivement poussé sa fille à se rapprocher intimement d’un analyste travaillant pour l’US Navy : Raymond Reddington.

Ne parvenant pas à s’opposer à son père, elle accepte et finit par tomber enceinte de son amant. Enceinte de Masha, qui deviendra plus tard Liz.

A lire aussi : 7 séries originales incontournables sur Netflix

Crédits NBC

Une histoire d’amour et de trahisons

On découvre ensuite que Katarina n’a pas uniquement travaillé pour le KGB et qu’elle a également été recrutée par La Cabale, ce qui a fait d’elle un agent double. Jusqu’à ce que sa couverture éclate et qu’elle se retrouve pourchassée de toute part.

Raymond, de son côté, finit par apprendre la vérité. Il prend alors sa fille avec lui ainsi que le Fulcrum, un objet prouvant l’existence de La Cabale. Katarina finit cependant par le retrouver et une dispute éclate entre les deux anciens amants. Perturbée, Liz ramasse une arme et tire en direction de son père. Qu’elle touche. Une scène qui avait déjà été évoquée dans les premières saisons de Blacklist.

Et c’est là que les choses prennent une tournure intéressante.

Plus loin dans l’épisode, nous apprenons en effet que Dom, le père de Katarina, a demandé à Ilya de recruter une autre espionne pour qu’elle se fasse passer pour sa fille. L’idée étant de mettre en scène sa mort devant le KGB pour que ce dernier la croie morte et cesse de la rechercher.

Tout ne se passe cependant pas comme prévu et cette espionne parvient à s’enfuir, après avoir assisté à la mort de son époux. Elle décide alors de continuer à être Katarina Rostova… et c’est elle que Liz finit par rencontrer. C’est aussi elle que Red tue sous les yeux de cette dernière.

A lire aussi : 4 nouvelles séries à ne pas louper sur Netflix

Crédits NBC

La véritable identité de Red

Katarina, la vraie, explique ensuite avoir pris la fuite avec Ilya et avoir placé Liz chez un père adoptif, craignant pour sa sécurité.

Mais voilà, sans argent, sa cavale semblait mal partie et Ilya a donc eu l’idée de se faire passer pour Raymond Reddington afin de retirer l’argent laissé sur les faux comptes ouverts par le KGB. Des comptes qui avaient pour but de l’incriminer et de mieux le contrôler.

Cette partie de l’histoire, nous la connaissions déjà. Elle faisait en effet partie des révélations de Dom. Sauf que ces dernières n’étaient pas tout à fait exactes.

Liz apprend en effet par la suite que l’expérience a fait prendre conscience à Katarina et Ilya que Raymond Reddington pouvait être un atout et que son personnage pouvait les aider, eux, mais aussi Masha, à rester saufs.

C’est à ce moment que la mère de Liz lui explique avoir dû créer ce personnage de toute pièce. Mais au moment où elle s’apprête à lui révéler la véritable identité de Red, Townsend et ses troupes vont irruption et canardent à tout va. Liz est touchée à l’abdomen, mais Red parvient à la tirer jusqu’à un abri situé sous leurs pieds.

A lire aussi : Il sera peut-être bientôt plus difficile de contourner le blocage par DNS

Crédits NBC

Un personnage créé de toute pièce par…

L’épisode se termine alors sur la mort de Townsend, brûlé vif après la mise à feu d’un gaz inflammable datant de l’ère soviétique.

Si Katarina n’a pas le temps de révéler la véritable identité de Red, cet épisode montre tout de même plusieurs séquences se focalisant sur la naissance du personnage de Red. On voit ainsi une personne subir une chirurgie plastique massive pour se glisser dans la peau du père de Liz.

Une personne en qui Katarina devait avoir pleinement confiance puisqu’elle avait la charge de veiller à la sécurité de sa fille.

Une personne qui ne pouvait pas être Ilya, la seule personne en laquelle l’espionne avait réellement confiance.

Vous l’aurez sans doute compris, mais à ce stade, il n’y a plus qu’une seule possibilité : c’est Katarina qui s’est glissée dans la peau du personnage… pour devenir Raymond “Red” Reddington.

Il faut d’ailleurs signaler que cette théorie coure depuis quelques années sur la toile. Et même si la prudence est toujours de mise, cet épisode semble lui donner beaucoup de corps.

Mots-clés the blacklist