Ces blattes découvertes dans des grottes au Myanmar ont vécu à l’époque des dinosaures

Il y a quelques semaines, on vous rapportait la découverte d’au moins 40 organismes, piégés dans un morceau d’ambre vieux de 99 millions d’années, trouvé dans une grotte du Myanmar. Une découverte effectuée par le professeur Bo Wang du NIGPAS et Patrick Müller.

Suite à cette découverte, une équipe de chercheurs, soutenue par l’Agence slovaque de recherche et de développement et le programme UNESCO-Amba/MVTS s’est penchée sur l’étude de certaines des espèces sur lesquelles on a mis la main. Plus particulièrement sur deux espèces de blattes, âgées donc de près de 100 millions d’années, c’est-à-dire en plein dans l’époque des dinosaures.

Crédits Pixabay

D’après l’article publié par ScienceDirect, il s’agit du Mulleriblattina bowangi et du Crenocticola svadba, deux nouvelles espèces de très petites tailles comparées aux blattes que l’on retrouve actuellement. Ces deux spécimens font désormais partie de la toute petite collection de fossiles d’insectes cavernicoles qu’on a retrouvés jusqu’à maintenant, vu qu’ils sont encore très rares par rapport à celle des insectes épigés (qui vivent en surface).

De minuscules insectes de grottes qui nous parviennent du Crétacé

Les caractéristiques de ces deux espèces sont assez singulières. Appartenant à la famille des blattes cavernicoles Nocticolidae, elles présentent des formes d’adaptation typiques de la vie dans des grottes. Notamment, un corps de petite taille et une antenne extrêmement longue, des yeux réduits, une quasi-absence de pigmentation, et des ailes dysfonctionnelles.

Selon les observations des chercheurs, l’échantillon de Mulleriblattina bowangi, est un mâle faisant 4,5 mm de long sans les antennes, de couleur blanche ou jaune pâle. Son corps est légèrement translucide, tandis que chaque antenne mesurait environ 11 mm.

Quant au Crenocticola svadba, il était encore plus petit avec seulement 2,87 mm de long. Son corps était également presque transparent et ses antennes presque aussi longues que son corps.

Des preuves plus concrètes pour la recherche sur les organismes cavernicoles fossilisés

Parmi les 44 ordres d’organismes cavernicoles, 19 sont tous des insectes. Et la découverte de fossiles comme ceux-ci permet de mieux comprendre leur évolution, plus spécialement pour ce qui est des blattes (il faut bien que des spécialistes s’y collent).

Ces découvertes fournissent, en effet, une preuve tangible sur l’origine des animaux troglomorphiques, qui sont dépourvus de pigment, outre la réduction de la vision. D’ailleurs, ces animaux sont parmi ceux qui présentent les formes d’adaptation les plus bizarres et les plus spécialisées.

Après les différentes études scientifiques menées, ces échantillons fossiles ont été déposés au Musée national slovaque de Bratislava et à l’Institut de géologie et de paléontologie de Nanjing.