Blogger débarque sur Android !

C’est assez étonnant mais jusqu’à présent Blogger n’était pas disponible sur Android. Quand on sait que cette plateforme de blogging appartient à Google, on se demande pourquoi la firme a attendu aussi longtemps avant de l’intégrer sur “ses” smartphones. Quoi qu’il en soit, l’application semble plutôt complète, assez réussie et devrait contenter tous ceux qui recherchaient une solution pour bloguer sur Blogger depuis leur mobile. Et même ceux qui souhaiteront le faire depuis leur tablette tactile.

L’objectif de Blogger pour Android consiste donc à permettre aux blogueurs de gérer leur blog depuis n’importe où dans le monde. Ce n’est évidemment pas la première fois qu’on nous promet monts-et-merveilles mais il faut avouer que l’application s’avère plutôt décevante. Elle ne s’en sort pas mieux que WordPress pour iOS, pour tout vous dire, et ça veut tout dire. Par exemple, on pourra citer le fait qu’elle a été incapable de trouver mes vieux blogs de test et je ne comprends vraiment pas pourquoi. En fait, j’ai du créer un blog depuis mon mobile et redémarrer ce dernier pour que l’application retrouve ses petits et faut avouer que ça m’a pas mal saoulé. Même chose pour l’éditeur d’article qui ne propose beaucoup trop peu d’options pour être réellement intéressant.

Sinon, au niveau des fonctionnalités, voilà ce que propose Blogger pour Android :

  • Support de plusieurs comptes et de plusieurs blogs.
  • Ecriture / Publication de nouveaux articles.
  • Modification des articles existants.
  • Intégration de photos depuis le mobile et / ou depuis Picasa.
  • Création de tags.
  • Ajout de la localisation de l’utilisateur.
  • Et ainsi de suite.

En ce qui me concerne, l’application ne m’a pas du tout convaincu. Peu d’options, trop de bugs, elle ne vous permettra pas de bloguer correctement depuis votre téléphone et c’est bien dommage. Cela dit, n’oublions pas qu’il s’agit de la toute première version de Blogger pour Android. Une première version qui ne manquera sans doute pas d’évoluer dans les mois qui viennent. Espérons juste que Google n’en reste pas là et corrige les faiblesses de son application avant la sortie d’Honeycomb et surtout avant que les tablettes tactiles sous Android n’envahissent le marché.

Via